Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XLVI
DISCOURS

lioration, parce qu’il sait que les résultats ne seraient pas pour lui, ou qu’à l’expiration de son bail on augmenterait la location du domaine en proportion des produits.

Lorsque la culture des prairies artificielles et la saine doctrine des assolemens n’étaient pas connues, on a pu fixer la durée des baux à trois ans : alors toute l’agriculture consistait dans deux récoltes de céréales et une année en jachère ; on recommençait la même rotation à la quatrième année, et les fermiers qui se succédaient suivaient cette marche sans s’en écarter : on pouvait donc les remplacer sans inconvénient. Mais aujourd’hui qu’il est bien prouvé que l’établissement des prairies artificielles et un bon système d’assolement doivent former la base de l’agriculture ; aujourd’hui qu’il est reconnu que, pour exécuter ces deux grands moyens d’a-