Page:Chaptal - Rapport et projet de loi sur l’Instruction Publique.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’est pas destinée à être corrigée.
(149)

C’5)

«hacun , et i vol. in -4. d’atlas. Le premier volume est orné du portrait de l.auteur , gravé en médaillon d.après Duvivier , brochés et étiquetes 27xf. —Lesmêmes, 7vol.(sansatlas,)br.

21 fi.

L’Auteur achevait de préparer cette 44. édit. ( à laquelle il a fait de grands changemens ), qu’Usé proposait de donner lui-mêne nu Public , lorsqu’il fut enlevé aux Sciences , aux Lettres et à ses omit Un Floréal an j ( jo Avril ’79 !) , àaat la 8oe année de son age. Cette édition est très-belle. Voyages historiques et géographiques des Pays situés entre la mer Noire et la mer Caspienne, suivis de l’extrait d’un Voyage fait en 1784 , en Crimée et dans les parties méridionales ds l’Empire de Russie , avec deux grandes Cartes, dont une sur papier grand aigle , et l’autre moins grande , dressée par Barbie. Paris, 1797 , i vol. t’n-4. grand papier , belle impression , iï f. On a imprimée exempl. seulement sur nom de Jésus vélin. 48 f.

L’on trouve dins cet Ouvrage tous les détails que Fon peut désirer sur la Russie, sur Us différens corps militaires Russes , etc. etc. Voyages de Chastellux dans l’Amérique septentrionale, pendant les années 1780 , 1781 et 1782 , 2e édit. 2 vol. in-8. avec cartes et fig. 10 f.

Voyages en Crimée et à Constantinople, en 1784, par milady Craven, trad. de i.angl. i vol. i/i-8. avec 7 belles planches et cartes , 6f.

Voyage Sans les Dép»rtemens de la France, enrichi de tableaux géographi ques et d’estampes, par une société de gens de lettres et d.artistes ; il paroît déjà 78 cahiers ou Départemens, qui renferment plus de 300 gravures oy Cartes , les 78 cahiers i/i-8. à 2 f. chaque. Cet ouvrage sera terminé dans quelques mois , et Port fournira la suite par ca~ hiers aux personnes qui auront les premiers. Relation du voyage à la recherche de la Pérouse , fait par ordre de l’Assemblée constituante, pendant les années 1791 , 01,93 et 94, par le cit. Labillardière, correspondant de la ci-devant académie des sciences de Paris, mem bre de la société d’histoire naturelle et l.un des naturalistes de l.ex édition. Paris , an vin. 2 vol. in-4.pap. gr. raisin fin , avec un atlas in-folio sur demicolombier, contenant , 1°. Une carte sur grand aigle, où est tracée la routa /les vaisseaux ; 2". 45 planches gravées en taille-douce par Copia et autres bons artistes , représentant des vues, des costumes , des portraits , des ob jets d’hist. naturelle , des instrumens , &c. Le prix est de 80 f. en feuilles , et papier satiné,

85 f.

Il y a une édition du même ouvrage en 2 vol. in-8, pap. carré fin avec l’atlas sur grand raisin , en feuilles ,

40 f.

Voyages à la nouvelle Galles du Sud , à Botany-Bay , et au port Jackson , en 1787,1788 011789, par John White, in-8. ornés de planches. 4f.

Voyages au Jardin des Plantes, contenant tout ce qu.il y a de beau et remar quable dans ce Jardin, par Jauffret, 1798, i vol. in-iS. fig. 75 c.

Voyages minéralogique , philosophique et historique , en Toscane , par la docteur Targioni Toretti , 2 vol. in-8.

gf,

Vpyages autourduMor.de, parBougainville, 3 vol. in-8. avec cartes et fig. 15 f. Voyage en Portugal, et particulièrement à Lisbonne, en 1796, ou Tableau moral , physique , civil , politique et religieux de cette capitale. Paris , i798,ia-8.

4ff

Voyages de Pythagore en Egypte , dans la Chaldée , dans l’Inde , en Crète , à Sparte , en Sicile , à Rome , à Carthage , à Marseille et dans les Gaules ; sui vis de ses Loix politiques et morales , 6 vol in-8. d’environ 3003 pages , cacactère cicéroneuf et petit-texte ; précédés d.une très-grande carte géogra phique de ses Voyages, et ornés de six superbes figures entaille-douce. Les 6 vol. sur beau papier et bien imprimés, brochés et étiquetés. 30 f.

— Les mêmes , sur carré superlin vélin satiné dont il n’a été tiré que jo exem plaires , premières épreuves desfg. et la carte coloriée , cartonnés , papier rosé et étiquetés ,

72 fr»

Pythagore fut peut-être l’Homme le plus extraordinaire de toute l’antiquité. Apres avoir observé par lui-même , à leurs sources , les vertus, et les vices des couferncmens populaires ou monarchiques de son âge , il soumit plusieurs villes d’Jt.i- •lUau sceptre de la raison. Il fit plus ; il ouvrit une école de législateurs , •tes taixà ceux qui se proposaient d’en donner aux nations.