Page:Chaucer - Les Contes de Canterbury.djvu/548

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Maintenant il convient de dire quels sont les péchés mortels, c’est-à-dire capitaux, car on les appelle capitaux, parce que ce sont les chefs d’où proviennent tous les autres. Orgueil est la racine d’où issent et naissent certaines branches, Ire, Envie, Paresse, Avarice, Gourmandise, et Luxure. Chacun de ces péchés capitaux a ses branches et ses rameaux comme il appert ci-après. »

De Superbia

D’Orgueil naissent tant de rameaux que n’est clerc qui les sut nombrer. Il faut se contenter d’en citer quelques-uns, à savoir : Révolte, Vanterie, Hypocrisie, Dépit, Arrogance, Impudence, Insolence, Impatience, Présomption. « Il existe deux sortes d’Orgueil, l’un est au-dedans du cœur, l’autre au-dehors. Mais l’un est signe de l’autre, comme le gai bouchon de la taverne est signe du vin qui se trouve au cellier. » Orgueil se rencontre dans les vêtements superflus, « non seulement les broderies, mais la fourrure des manteaux, manteaux trop longs en vérité, qui traînent dans la boue et les ordures, en sorte que la partie qui traîne se perd, au lieu de la donner aux pauvres, au grand dam de ces pauvres gens ». Orgueil se voit aussi dans l’insuffisance des vêtements, si serrés qu’au lieu de couvrir et de voiler, ils découvrent et déshabillent. « Le péché d’ornement est en choses qui regardent l’équitation, tel le nombre des chevaux de grand prix, et les nombreux coquins qui sont nourris à cause d’eux, les harnais curieux, les selles, croupières, poitrails et brides, recouverts d’étoffes précieuses et riches, de barres et de plaques d’or et d’argent. » À quoi bon aussi entretenir grande maisonnée là où il n’y a nul profit à ce faire. La table fait apparaître Orgueil dans l’excès des viandes et des boissons, l’excès des vaisseaux de métal précieux, l’abus de la musique. Enfin « Orgueil vient des biens de nature comme santé, force, beauté du corps, subtil esprit pour bien trouver, bonne mémoire pour bien retenir ; des biens de fortune comme richesses, honneurs, prospérités ; des biens de grâce comme science,contemplation vertueuse, force de résister à la tentation ».

Le remède à Orgueil est humilité et douceur. « Or il y a trois sortes d’humilité, celle du cœur, celle des lèvres, celle des œuvres. Il y a quatre sortes d’humilité de cœur : la première quand l’homme s’estime rien en face de Dieu ; la seconde quand il ne méprise aucun autre homme ; la tierce quand il n’a pas cure du mépris d’autrui ; la quarte quand il ne regrette point sa vergogne. » De même il y a quatre sortes d’humilité des lèvres et d’humilité des œuvres.

De Invidia.

« Après Orgueil il convient de parler d’Envie qui est, selon le philosophe, chagrin pour la prospérité d’autrui, et selon saint Augustin, chagrin pour le bonheur d’autrui et joie pour le mal advenant à autrui. » Envie vient de Méchanceté. Méchanceté est de deux sortes : dureté de cœur et opposition à vérité. « Certes Envie est le pire des péchés, car