Page:Chevalley - Le Roman anglais de notre temps.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


contemporaine et des écrivains dont l’œuvre se déroule et se publie actuellement. C’est là qu’on trouvera des clartés sur ces auteurs inconnus chez nous, célèbres chez eux, qui remplissent le catalogue des collections modernes et devant lesquels le lecteur hésitant ne fait encore aucune différence et finit par s’abstenir.

En un si court volume, il ne saurajt être question que de les présenter. Ce livre ne prétend point à autre chose. Il ne consiste guère qu’en une série d’introductions. Autant dire qu’en maint endroit il ressemble à un précis, à un manuel. C’est la rançon de son utilité. Le guide du voyageur, pour être efficace, doit se résigner aux nomenclatures. Même si je n’avais fait qu’un Joanne de la littérature d’imagination en Grande-Bretagne, mon effort ne serait pas tout à fait stérile, surtout dans un temps où le roman anglais a cessé d’être un livre qui peut sans inconvénient traîner sur toutes les tables, être mis en toutes les mains.

C’est de propos délibéré que j’ai évité de traduire les titres. Ces pages s’adressent principalement au lecteur sachant déjà l’anglais. Toute traduction de titre avant celle de l’ouvrage entier est une impertinence, ou tout au moins une anticipation. Entre toutes les trahisons du traducteur, la pire est celle du titre.

Je m’excuse auprès des auteurs vivants que j’ai cités de n’avoir le plus souvent fait précéder leurs noms d’aucune appellation de politesse. Ce n’est point par familiarité (la plupart me sont personnellement inconnus),