Page:Chronique de Guillaume de Nangis.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

roi de Castille, mourut, et Henri, son oncle, dont nous avons rapporté ci-dessus l’évasion de la prison du roi de Sicile, garda sous sa tutelle et protection deux enfans en bas âge, qu’il avait eus d’une nonne liée à lui par le mariage. Après la nomination de Simon de Beaulieu à l’évêché de Préneste, frère Gilles Augustin fut créé par le pape Boniface archevêque de Bourges. De l’ordre des ermites de Saint-Augustin il fut élevé au pontificat, et composa beaucoup de livres sur le sujet des saintes Ecritures et de la philosophie.

Une grande flotte du roi de France étant débarquée à Douvres, port d’Angleterre, enleva et brûla tout ce qu’elle trouva hors des murs ; et tandis qu’une si grande armée aurait pu facilement s’emparer de toute l’Angleterre, empêchée par l’autorité de Matthieu de Montmorency et de Jean de Harcourt, elle fut forcée de s’en revenir sans avoir rien fait. Marguerite, reine de France, femme du très-saint roi de France Louis, mourut à Paris, et fut ensevelie avec honneur auprès du très-saint roi Louis son mari, dans l’église de Saint-Denis en France. Avant sa mort elle avait établi et fondé à Paris, près de Saint-Marceau, un monastère de sœurs Mineures, où elle avait long-temps vécu en grande pureté. Alphonse, roi d’Aragon, étant mort, Jacques son frère, usurpateur du royaume de Sicile, se transporta en Aragon et fut élevé à la dignité royale. Ayant fait la paix avec Charles, roi de Sicile, il lui donna en mariage une de ses filles, et mit en liberté les otages que feu le roi Alphonse, son frère, avait reçus dudit roi de Sicile ; l’autre frère d’Alphonse, Frédéric, posséda après lui la Sicile.