Page:Cinq nô.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


! i

 we c 1 N Q N 6

ment, retiri dans un repzi de la inontagne qui sléleve a l’Est de la ville, le moine Genku, connu dans l’bistoire sous le titre de Honen sbonin, expliquait d quelques dis- ciples les principes de la doctrine de la Terre-Pure et pre- ludait d la fondationde la secte de la Terre—Pure, jodo. Sa reputation était grande. C ’est auprés de lui que Kumagai alla se refugier et chercher la paix. Avant de franchir le seuil de la retraite du saint bonune et de lui demander l’babit qui le séparerait du monde, Kumagai, dit-on, s'ar· réta sous les pins qui couvraient la montagne, attacha son cheval d l’un d’eux et suspendit son armure aux branches d’un autre. En avant du grand temple de Kurodani élevé d la place de l'ancien ermitage, on montre encore aujour· d’bui, en souvenir de ce fait, deux grands pins, qui sont l’objet de beaucoup de soins. On ne revit plus le dur sol- dat que le bdton de voyage a la main, parcourant le pays pour pricher la doctrine de son maitre. C ’est ainsi que le représente fintéressant portrait conserve dans le trésor du inonastére de K urodani . On y garde précieusement aussi quelques objets a son usage, armes, objets de piété, etc., notarnment son grand sabre de bataille et l'énorme pilon dont il se servait pour décortiquer le rie de la comrnunauté, sa force le faisant choisir pour cette rude besogne. E t la légende veut que tous ses travaux et toutes ses priéres n’aient jamais eu que ce seul but, le salut d’Atsumori. ` Car la légende est ici fort mélée d l'bistoire. Kumagai s’est bien fait maine sous la direction de Genku; mais cela n’arriva qu’en 1 192, soit buit ans aprés la bataille d’Ichi· no·tani, ez pour d'autres raisons que le meurtre d’Atsu— l mori. D’un caractére violent et dq/icile qui l’avait antérieurement fait passer du parti des Taira d celui des l Minamoto, K umagai ne se orut pas dans la suite apprécié {