Page:Clément - La Revanche des communeux.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Issy : Toujours canonné par Moulin-de-Pierre et Meudon.

Clamart : Vive fusillade des tranchées et de la gare de Clamart.

Montrouge : Forte canonnade du bas Fontenay.

Bicêtre : Forte canonnade sur Bagneux.


Il n’est point fait mention du nombre de nos morts et de nos blessés qui, les uns et les autres, avaient plus de reconnaissances du Mont-de-Piété que de pièces de cent sous.


XVI
FICHE DE CONSOLATION


Il serait injuste de ne pas tenir compte des difficultés innombrables qu’on rencontrait chaque fois qu’on se trouvait en présence d’un problème économique à résoudre. Les réformateurs les plus sincères et les économistes les plus diplômés peuvent noircir encore bien des rames de papier, ils ne parviendront pas à démontrer que nous nous trompons, quand nous déclarons que la vieille société est une ruine et qu’elle ne peut être reprise en sous-œuvre.

Or, pour que la Commune ne perdit pas son temps en discussions puériles et irritantes, pour qu’elle n’eût pas à rendre de décrets aussi insuffisants que celui sur le Mont-de-Piété, il fallait