Page:Clément - La Revanche des communeux.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Et nos adversaires jettent des cris de paon quand nous disons qu’il y a deux classes dans la société, comme s’ils n’en donnaient pas les preuves eux-mêmes en faisant constamment passer par la justice et sous les fourches caudines des milliardaires, des nobles et des capitalistes, les serfs des usines, des mines, des champs, et les meurt-de-faim de partout !


IV
PROFILS À RETENIR


Maintenant pénétrons un instant dans le sanctuaire d’une commission d’enquête, officielle, bien entendu : Une immense salle bien aérée, ornée de tapisseries aux couleurs sévères, car il faut que tout soit en harmonie avec le caractère des personnages et la gravité de leur fonction. Une table recouverte d’un tapis vert comme dans les cabinets de lecture et les maisons de jeu, et, autour, nos aréopages. À chaque place, un outillage complet : encrier, plume, crayon et main de papier.

Le président doit ouvrir la séance à deux heures, mais il est en retard, il a eu ce matin un accès de goutte au petit doigt du pied gauche : on est prié de l’excuser ; le vice-président le remplace, si toutefois son catharre ne l’a pas retenu chez lui.

Les premiers arrivés se promènent de long en large en attendant les retardataires et causent, les