Page:Claudel - Le Pain dur, 1918.djvu/158

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LE PAIN DUR Avons arrangé les termes entre nous d’une liquidation, ou dirai-je d’une consolidation ? En d’autres termes, elle me fait abandon de votre créance et je l’épouse. ALI — Qu’entends-je ? SICHEL — Mon père! {Elle l’emhrasse). LOUIS — Monsieur Habenichts, j’ai l’hon- neur de vous demander la main de votre fille, s’il vous plaît. ALI — Monsieur le Comte, vous pensez sans doute que vous me faites un grand honneur ? LOUIS — Le plaisir est pour moi. ALI — Mon père était un rabbin célèbre. Also ! S’il avait su que sa petite-fille épouserait un gentil et que ce sang se mélange au nôtre, Croyez-vous qu’il aurait pris cela pour un hon- neur ? Qu’en dis-tu, Sichel ? SICHEL — Mon père, nos liens sont rompus. ALI — Il est vrai, toutes les bornes sont ôtées ! SICHEL — Le monde commence. LOUIS — Jetons-nous dans les bras les uns des autres.

152