Page:Collectif - Revue canadienne, Tome 1 Vol 17, 1881.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


admettent comme nous toutes les définitions de l’Église sur les deux points en question de l’autorité divine et de la liberté humaine ; mais, en pratique c’est autre chose. En pratique, ils sont libéraux, souvent en se défendant de l’être et quelque fois même sans s’en douter ; car, ils agissent, parlent ou se taisent absolument comme s’ils l’étaient.

Pour rendre justice entière à tous ceux de nos compatriotes qui font ainsi du libéralisme non une affaire de doctrine, mais de sentiment et de parti, il y aurait à écrire ici toute une histoire, non plus seulement de leurs variations, mais bien de leurs contradictions ; et l’ouvrage ne manquerait certes ni d’à propos ni d’intérêt.

E. N. P.