Page:Collins - Le Secret.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rent conformes, de point en point, à l’intérêt des deux familles. Quoi qu’en dise Shakspeare, le véritable chemin des amours n’est pas toujours semé de traverses ; et jamais on ne vit mariage mieux adapté aux circonstances que celui de ce matin. Le domaine étant substitué en faveur de Léonard, la fille du capitaine Treverton retourne maintenant, comme châtelaine, dans le manoir et sur le domaine vendus par son père. Rosamond étant fille unique, le prix d’achat de Porthgenna, que le vieux Frankland regrettait comme de l’argent jeté par la fenêtre, se trouvera être maintenant, à la mort du capitaine, la dot de mistress Frankland la jeune… Je ne sais pas ce que vous pensez, Phippen, du commencement et du milieu de mon histoire : mais la fin, à tout le moins, doit vous satisfaire. Entendîtes-vous jamais parler d’un jeune ménage débutant sous de meilleurs auspices que nos mariés de ce matin ? »

Avant que M. Phippen eût pu répondre, miss Sturch passa la tête à la fenêtre de la chambre d’études, et, voyant approcher les deux gentlemen, fit rayonner sur eux son invariable sourire. Puis s’adressant au ministre, et de sa voix la plus douce :

« Je suis bien désolée de vous déranger, monsieur ; mais ce matin je ne puis venir à bout de Robert et de sa table de Pythagore.

— Où en est-il resté ? demanda le docteur.

— À sept fois huit, monsieur, répliqua miss Sturch.

— Bob ! cria le ministre par la fenêtre… Sept fois huit ?…

— Quarante-trois, répliqua la voix pleurarde de l’invisible Bob.

— Vous avez encore une chance avant que j’aie recours à ma canne, dit le docteur… Ainsi donc, attention !… Sept fois…

— Cher et bon ami, interrompit M. Phippen, si vous battez cet infortuné petit garçon, il pleurera très-certainement. Mes nerfs, ce matin, ont déjà subi une rude épreuve à l’occasion du tabouret pliant. Si j’entends pleurer, je serai tout à fait sens dessus dessous. Donnez-moi le temps de m’écarter, et souffrez aussi que j’épargne à miss Sturch le triste spectacle d’une correction (si pénible pour une sensibilité comme la sienne), en lui demandant un petit julep au camphre, ce qui lui sera, comme à moi, un bon prétexte pour nous tenir loin d’ici… En toute autre circonstance, je me serais passé de ce remède… mais à présent, je le réclame sans le moindre scru-