Page:Comédie humaine - Répertoire.djvu/90

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

du jeune d’Esgrignon. Brigitte caressait la gourmandise de son maître, le seul défaut du bonhomme (Le Cabinet des Antiques).

Brignolet, clerc chez l’avoué Bordin, en 1806 (Un Début dans la Vie).

Brisetout (Héloïse), maîtresse de Célestin Crevel en 1838 et jusqu’au moment où il fut nommé maire. — Elle succéda à Josépha Mirah, dans un petit hôtel, rue Chauchat[1], après avoir habité rue Notre-Dame-de-Lorette (La Cousine Bette) ; en 1844-1845, première danseuse dans un théâtre du boulevard, elle se partageait entre Bixiou et Gaudissart, son directeur. C’était une fille excessivement littéraire, en renom dans la bohème, élégante et gracieuse ; elle connut de grands artistes et sut lancer le musicien Garangeot, son parent (Le Cousin Pons). Vers la fin du règne de Louis-Philippe, elle avait pour protecteur Isidore Baudoyer, alors maire de l’arrondissement de Paris dont relevait la place Royale (Les Petits Bourgeois).

Brisset, célèbre médecin de Paris, sous Louis-Philippe. — Successeur de Cabanis et de Bichat, matérialiste ; chef des organistes, opposé à Caméristus, chef des vitalistes. Il fut appelé en consultation auprès de Raphaël de Valentin, très gravement malade (La Peau de Chagrin).

Brochon, soldat réformé qui, en 1822, pansait les chevaux et faisait les gros ouvrages chez Moreau, régisseur de Presles, propriété du comte de Sérizy (Un Début dans la Vie).

Brossard (Madame veuve du), reçue chez madame de Bargeton, à Angoulême, en 1821. — Aussi noble que pauvre, elle cherchait à marier sa fille, et, dans ce but, malgré sa dignité pincée et aigre-douce, faisait de véritables avances aux hommes (Illusions perdues).

Brossard (Camille du), fille de la précédente, née en 1794 ; grande et grosse ; passant pour être très forte sur le piano ; non encore mariée, à l’âge de vingt-sept ans (Illusions perdues).

  1. Depuis un quart de siècle, modifiée profondément.