Page:Combes - Essai sur les idées politiques de Montaigne et La Boëtie.djvu/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ESSAI
SUR LES IDÉES POLITIQUES
DE
MONTAIGNE ET LA BOËTIE


PAR
François COMBES
PROFESSEUR D’HISTOIRE À LA FACULTÉ DES LETTRES DE BORDEAUX


« La servitude est un vice ; la liberté est une vertu. » (La Boëtie.)


« Si je pouvais planter une cheville à la roue, je le ferais volontiers ; mais j’aime Paris, — malgré ses remuements, je l'aime jusques à ses verrues et à ses taches. » (Montaigne.)



BORDEAUX
LIBRAIRIE H. DUTHU
17, RUE SAINTE-CATHERINE, 17
1882