Page:Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, tome 195, 1932.djvu/1084

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Insoluble dans le benzène, l’éther, les carbures, peu soluble dans les éthers halogènés, plus soluble dans les alcools lourds, très soluble dans l’alcool éthylique, l’acétone, le chloroforme, et plus encore dans l’eau, ce corps doit contenir plusieurs groupements oxhydryle ou carbonyle ; fortement coloré, il doit renfermer des liaisons éthyléniques conjuguées croisées. La formule


FORMULE À INSÉRER


qui correspond à ces exigences et se déduirait facilement de son origine, n’est pas impossible ; je m’efforce actuellement de la vérifier. Elle en ferait l’analogue acyclique d’une aurine.

L’insolubilité totale du triphénéthynylcarbinol (C6H5 — CC — )3 C — OH dans l’eau ne m’a pas permis d’arriver avec lui à des résultats aussi nets ; cependant, l’ébullition prolongée de ce carbinol avec l’acide acétique à 60/100, additionné de 2/100 d’acide sulfurique conduit à une solution bleu verdâtre par réflexion, violet rouge par transmission, d’où il ne m’a pas été possible jusqu’ici d’extraire le coloré principe pur.


CHIMIE ORGANIQUE. — Recherches sur les amines nitrées.

{{cNote de M. Hubert Cerf, présentée par M. Delépine.}}


C. Mannich a condensé des corps possédant un hydrogène mobile au voisinage d’un ou plusieurs groupes carbonyle [1] avec la formaldéhyde et une amine. Louis Henry d’une part [2] et Duden Bock et Ried d’autre part [3], ont condensé le nitrométhane avec le formol et la pipéridine, ainsi qu’avec le formol et la dimétbylamine.

Nous avons songé à généraliser cette réaction pour préparer des amines nitrées du type général


FORMULE À INSÉRER

  1. D. R. P. 422098, Kl. 129 du 30 novembre 1919 ausgeg. 24 novembre 1925 ; D. R. P. 393633, Kl. 129 du 7 juin 1922 ausgeg. 5 avril 1924.
  2. Ber. d. Chem. Ges., 38. 1905, ii, p. 2037.
  3. Ber. d. Chem. Ges., 38. 1905, ii, p. 2036.