Page:Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, tome 195, 1932.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On constate donc, le même caractère d’entraînement du polonium par les oxalales de lanthane et de scandium, dont les propriétés chimiques et cristallographiques sont pourtant notablement différentes.

Par contre, l’entraînement par le calcium est tout à fait différent de l’entraînement par le strontium, malgré la grande analogie chimique de leurs oxalates. Dans ce dernier cas, il faut de plus remarquer que le strontium donne lieu à la formation de cristaux nets et bien développés, alors que les cristaux d’oxalate de calcium obtenus en très faible quantité se présentent sous forme d’une poussière particulièrement fine.

Ces résultats paraissent être dès maintenant en faveur de la trivalence du polonium dans son oxalate.


CHIMIE PHYSIQUE. — Déplacement de quelques équilibres chimiques basé sur l’adsorption sélective d’hydroxydes par le gel de silice. Note [1] de M. Berthon, présentée par M. Matignon.

On sait que l’adsorption des bases alcalines par le gel de silice est spécifique, et que pour les bases de force égale comme LiOH, KOH, NaOH, elle procède suivant le classement de la série lyophile [2].


LiOH > KOH >NaOH.

Ces trois bases sont d’ailleurs plus fortement adsorbées que l’ammoniaque.

Les sels alcalins d’acide fort comme NaCl ne sont pas adsorbés ; mais, si l’on ajoute à la solution de l’ammoniaque, on trouve que la silice fixe des ions Na+, mais pas d’ions Cl-. On est conduit par suite à admettre qu’il y a adsorption sélective de soude provenant de la destruction de l’équilibre :


ClNa + NH4OH NaOH + ClNH4.

Le gel de silice utilisé était préparé par la méthode de Patrick. La marche expérimentale était la suivante : 2g de gel étaient agités avec 25cm3 de solution étudiée ; après 24 heures de repos, deux prises de 10cm3 du liquide décanté étaient analysées.

Les résultats sont donnés dans le tableau ci-après :

  1. Séance du 27 juin 1932.
  2. Bartell et Fu. J. Phys. Chem., 33, 1929, p. 677.