Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 27, 1847.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’à protéger l’honnête homme. Tu dois te rappeler que les lois sont exécutées ici d’après le principe que ce qui est l’affaire de tout le monde n’est l’affaire de personne.

— Vous ne pensez sûrement pas que les autorités fermeront les yeux à une violation ouverte des lois ?

— Cela dépendra du caractère des individus ; la plupart le voudront, quelques-uns ne le voudront pas. Toi et moi nous serions punis bientôt, s’il y avait une chance, mais la masse échappera.

— Oh ! nous avons eu de précieuses confidences dans notre coin de la voiture. Les deux ou trois hommes qui ont rejoint Newcome viennent des districts anti-rentistes, et, me voyant avec leur ami, ils ont montré peu de réserve. Un de ces hommes est un prédicateur anti-rentiste ; et, étant tant soit peu didactique, il me déroula méthodiquement quelques-uns de ses arguments.

— Comment ! ont-ils des missionnaires ? J’aurais cru que les journaux seraient un moyen suffisant pour faire circuler leurs idées.

— Oh ! les journaux, comme des cochons nageant avec trop de vivacité, se sont coupé la gorge ; et il semble fashionable, aujourd’hui, de ne pas les croire. La prédication est à présent le grand levier moral de la nation.

— Mais un homme peut mentir en prêchant, aussi bien que dans un journal.

— Sans contredit ; et si beaucoup de prédicateurs sont de l’école de ce M. Holmes, il doit y en avoir beaucoup qui prennent de grandes libertés avec la vérité.

— Vous l’avez donc surpris dans quelques-unes de ces libertés ?

— Dans cent : rien n’était plus facile pour un homme dans ma position, moi qui connais toute l’histoire des titres de propriété dans notre État. Un de ses arguments dévoile si clairement te côté faible de notre système politique, que je dois te le faire connaître. Il parlait de la gravité des troubles, de l’importance de la paix, et du droit de l’État de mettre ordre à tout ; et puis, par voie de corollaire à sa proposition, il déroula un plan pour changer les titres, afin de donner satisfaction au peuple !

— Le peuple, bien entendu, représenté par les tenanciers, et les droits des propriétaires devant être entièrement méconnus. — Mais Sénèque a-t-il dit quelque chose concernant ses propres intérêts ?

— Non pas à moi, mais au prédicateur Holmes. J’écoutais at-