Page:Coppée - Contes tout simples, 1920.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


une nostalgie. Ses camarades, eux aussi, semblaient atteints de la même langueur. Quelque chose leur manquait, visiblement. Mais quoi ?

Éperdue d’inquiétude et sentant que son rêve de retenir Achille à la maison allait s’évanouir, elle voulut s’expliquer avec lui, lui parla avec tendresse et bonté :

« Voyons… Dis-moi, franchement… N’est-ce pas chez nous comme dans un café ?

— Eh bien ! non, répondit le pilier d’estaminet. C’est cela et ce n’est pas cela… Tu veux la vérité ? Eh bien ! la voici… La bière manque de pression… »

Et, dès le lendemain, abandonnant Mme Rozier à son désespoir, entre deux pyramides de morceaux de sucre, Achille et ses compagnons retournèrent au Café de la Garde nationale.