Page:Corneille - Le Cid, Searles, 1912.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VIII – Don Fernand, don Diègue, Chimène, Don Sanche, Don Arias, Don Alonse




Chimène

Sire, Sire, justice !


Don Diègue

Sire, sire, justice ! Ah ! Sire, écoutez-nous.


Chimène

Je me jette à vos pieds.


Don Diègue

Je me jette à vos pieds. J’embrasse vos genoux.


Chimène

Je demande justice.


Don Diègue

Je demande justice. Entendez ma défense.


Chimène

D’un jeune audacieux punissez l’insolence :
Il a de votre sceptre abattu le soutien,
Il a tué mon père.


Don Diègue

Il a tué mon père. Il a vengé le sien.


Chimène

Au sang de ses sujets un roi doit la justice.


Don Diègue

Pour la juste vengeance il n’est point de supplice.


Don Fernand

Levez-vous l’un et l’autre, et parlez à loisir.
Chimène, je prends part à votre déplaisir ;