Page:Courier Longus 1825.djvu/191

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


NOTES


N. B. Les notes marquées Br. appartiennent à Brunck, et sont extraites de ses manuscrits communiqués au traducteur par MM. les conservateurs de la Bibliothèque du Roi.

« LES PASTORALES DE LONGUS, OU DAPHNIS ET CHLOÉ. »

C’est exactement le titre grec : ΛΟΓΓΟΥ ΠΟΙΜΕΝΙΚΩΝ ΤΩΝ ΚΑΤΑ ΔΑΦΝΙΝ ΚΑΙ ΧΛΟΗΝ ΛΟΓΟΣ ΠΡΩΤΟΣ.

Ποιμενικὰ est dit comme Γεωργικὰ, Βαϐυλωνικὰ, Ῥωμαϊκὰ, Παρθονικικὰ. L’autre partie du titre répond justement à cette forme usitée chez nous, Daphnis et Chloé. Dion Chrysostome, δικαίως ἐγκαλοῦσιν τῷ Ἀρχιλόχῳ περὶ τῶν κατὰ τὸν Νέσσον καὶ Δηϊανείραν.

Amyot, qui veut paraphraser jusqu’au titre de cet ouvrage, l’ajuste ainsi à l’italienne : « les Amours pastorales de Daphnis et de Chloé. » Il n’y a point d’Amours dans le grec, encore moins d’amours pastorales.