Page:Courteline - La philosophie, 1922.djvu/120

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Éponine. — Le madère ?

Chichinette. — Oui, le madère.

Éponine. — Quel madère ?

Chichinette. — Quel madère ? Tu te fiches de la république, d’oser demander : « Quel madère ? » Comme dit Amédée : Vrai alors, t’en as un, de tempérament. (Éponine essaye de parler.) Ferme ton garde-manger et réponds à ce que je te parle. Hier, à dîner, après le potage, on a servi du madère.

Éponine. — Des fois.

Chichinette. — Quoi, « des fois » ?

Éponine. — Je dis : « des fois ».

Chichinette. — En a-t-on servi, à la fin ? En a-t-on servi, oui ou non ?

Éponine. — Oui.

Chichinette. — Tu t’en rappelles, c’est heureux. Eh ben ?

Éponine. — Quoi ?

Chichinette. — On n’a pas tout bu.

Éponine. — Ah !

Chichinette. — Il n’y a pas de « Ah ? ». Il en restait au moins un tiers de la bouteille.

Éponine. — En bois ! Deux travers de