Page:Crémieux et Blum, Bagatelle.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


GEORGES le fait descendre par l’oreille.

Dites donc, jolie clarinette, pourriez-vous dire ce que vous faisiez là-dedans ?

PISTACHE.

Moi ?

BAGATELLE.

Oui, je ne serais pas fâchée de savoir…

PISTACHE.

Bourgeoise, voilà la chose… En 1829…

BAGATELLE, riant.

Il est là depuis 1829 !…


Scène VI.

Les Mêmes, FINETTE.


FINETTE, entrant vivement avec des lettres et des journaux qu’elle dépose sur la table.

Ah ! madame !…

PISTACHE.

Finette !

FINETTE, voyant Pistache, à part.

Pistache ! (Allant à lui.) D’où sortez-vous, imbécile ?

BAGATELLE, les regardant.

C’est bien, j’ai compris ! Vous allez mieux, Finette ?

FINETTE.

Oui madame, mon arnica m’a fait dormir.

BAGATELLE.

Oui… l’arnica ! (Sévèrement.) Je vous chasse, mademoiselle.

FINETTE.

Ah ! madame, c’est mon prétendu.