Page:D'Auvergne - Le trépassement et l'assomption de Notre Dame, 1488.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


parler ne partir de ceſty monde pour tant que ilz ne ont point apris a mourir. Ilz ont degaſte et follement vſe leur vie en parolles vaines et mondainces / en ieux en ris / & en diuers eſbatetẽs. Et aulcuneffois en pres en noiſes / en diſſencions lung auec lautre / et quant leure de la mort vient elle les trouue mal appareillez / et maldiſpoſes pour bien mourir. et met hors incontinẽt la doulẽte ame de ſõ corps & lamaine au tourment et a la pdurable peine dẽfer . or dõcques maintenãt te ſouuiengne dũg homme q eſt au lit & a leure de la mort ſay comme ſil parlaſt a toy tout ſus le point de mourir.


q uant le diſciple ouit cette eveple il priſt a ſoubſtraire ſon cueur & ſõ entedemẽt de toutes choſes mondainces / & tantoſt conſidera la ſemblãce de lomme. qui tantoſt voulſiſt mourir. Lors lui vint une viſion quil veoit deuant luy vng ieune iouuencel qui eſtoit ſouppris du mal de la mort et luy conuint 8a fïiuemêt mourir et fi nauott qncfque oiSonnance fata* te pour fon fautuement.31 tfe compfatgnoit mouft pp teufemêt eydifant j£apaout(zSonfeutSe fa mort me ont afJaiCXp (Z enutronne ta peine Sêf er me fait affau tt efûem3 Sirurzm3 créateur c| ne mourue ie ta fournée qiefuencrfUefcpmencemtSemaSte fut ep farmee <z et) pfeure z ma fi efî z fera et) grtefuee coptainteepeineepSofeure âDmoitpmit fa mémoire (Z fa fouu en3ce Se top ejî amere a Sure cf)ofe datedic ta Senue efpecïafcmt a ceufp q ont fee eu euro tofie (Z 0aij et q aimit fee Seficee (Z fee ef6ae Su m58c. iiD moit com ment ta pzefence (Z ta Senue ejï 0om’8Ce et efpouitadie