Page:Désorgues - Voltaire, ou le Pouvoir de la philosophie, 1798.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
(35)

Aux tyrans de la liberté :
Jurons de servir la patrie,
De lui rendre la paix chérie,
Et de venger l’humanité.

Chœur.


O germinal, mois d’alégresse,
Dieu de la rosée et des fleurs,
Donne à la France ta jeunesse,
Et tes germes réparateurs.