Page:Darby - L'attente actuelle de l'église 1840.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


retrouvons la parabole du serviteur infidèle. Seulement le Sauveur ajoute que « le serviteur qui a connu la volonté de son maître et qui ne s’est pas tenu prêt (voilà la chrétienté), sera frappé de plusieurs coups ; mais celui qui ne l’a pas connue (les païens), sera frappé de moins de coups. » Tous seront jugés, mais la chrétienté est dans un état infiniment pire que les Juifs et les Païens.

Luc, XVII, 30. « Il en sera de même aux jours où le Fils de l’homme sera manifesté.

Luc, XXI, 27. « Alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec une grande puissance et une grande gloire. »

Le figuier, dont le Sauveur parle à cette occasion, est spécialement le symbole de la nation juive. « Veillez donc, ajoute-t-il, afin que vous puissiez subsister devant le Fils de l’homme. »

Ces deux chapitres, savoir XVII et XXI, comme Matt. XXIV et Marc XIII, concernent les Juifs.

On peut ajouter, Luc XIX, où les serviteurs appelés, et les ennemis qui ont rejeté l’homme noble, désignent très-clairement les serviteurs de Christ et la nation juive. Voir les versets 12, 13, 27.