Page:Daudet - Les Amoureuses, Charpentier, 1908.djvu/181

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


là, si ce n’est pour les amoureux ?? Ah ! l’on ne veut pas vous marier, pauvres enfants ; je vous plains de tout mon cœur. Adieu, mes petits. N’oubliez pas que demain n’est qu’un grand menteur…; n’oubliez pas non plus l’utilité des roses et des buissons. (Elle se sauve.)


Elle

Avez-vous compris ?


Lui

Non, et toi ?


Elle

Je crois que oui…