Page:De Banville - Odes Funambulesques.djvu/241

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Il donne ses coups de boutoir
A l’Estaminet de l’Europe.
Souvent jusque sur le trottoir
Il donne ses coups de boutoir.
Pourtant la nymphe du comptoir
Assouplit ce dur misanthrope.
Il donne ses coups de boutoir
A l’Estaminet de l’Europe.


Novembre 1846.