Page:De Charrière - Bien-né. Nouvelles et anecdotes. Apologie de la flatterie.djvu/55

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche