Page:De Coster - Contes brabançons, 1861.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VIII.


— Voici, dit Hendrik, voici venir ce hautain Croate ; de quel pays es-tu ? demanda-t-il d’une voix brève.

— De celui dont je pourrai me faire le maître.

— Qui t’appelle ?

— L’homme blanc.

— Pourquoi as-tu quitté la chaussée ?

— Elle est trop étroite.

— Que te faudrait-il ?

— Le monde.

— Et puis ?

— Ce qu’il pourrait y avoir au delà.

— Es-tu heureux ?

— Je ne cherche pas à l’être.

— Ris-tu parfois ?

— Du bout des lèvres.

— Chantes-tu ?

— Jamais.

— Pauvre ambitieux ! tu voudrais une couronne, n’est ce pas ?