Page:De Rives - Le Chevalier Falardeau, 1862.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
51
FALARDEAU.

préférait le St. Jérôme, même à la Ste. Cécile de Raphaël.


Voilà le chef-d’œuvre que Falardeau avait la témérité du vouloir reproduire.

Plusieurs autres artistes éminents tenaient aussi le pinceau devant la célèbre toile.

Les curieux et les amateurs suivaient avec intérêt cette joute du talent.

Bientôt les têtes se pressèrent derrière l’épaule de l’Americano, comme disent les Italiens.

À mesure que l’œuvre sortait de la toile, l’admiration croissait et attroupait la foule.