Page:De Rives - Le Chevalier Falardeau, 1862.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


De Rives - Le Chevalier Falardeau, 1862 (page 96 crop).jpg
Monsieur le rédacteur
· · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Parmi toutes les impressions que je vais un jour tirer de mon voyage en Canada, le souvenir de tant de bontés dont j’ai été l’objet à Québec, sera bien une des choses qui me feront le plus vivement regretter la Patrie.

  J’ai l’honneur d’être

   Votre très-humble Serviteur

Antoine S. Falardeau
Québec 10 juillet 1862