Page:De la Mennais - De la religion, 1826.djvu/321

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


un évêque cependant ose taxer de fausses inquiétudes les craintes que cette doctrine inspire aux catholiques. Il emploie, et dans quel temps ! Tous ses efforts pour la ranimer ; il se flatte que, par ses soins, elle renaîtra sous les auspices du savoir et du génie de Bossuet. ô Eglise de France, Eglise affermie par les prières et consacrée par le sang d’un si grand nombre de martyrs, qu’à jamais Dieu, dans