Page:Desportes - Premières œuvres (éd. 1600) VII - Meslanges II.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





Le rayon d'vn bel oeil 129a
Le robuste animal 65b
Les celestes beautez 121a
Les combats renommez 125b
Le Sculpteur excellent 122a
Le serain de mes iours 139b
Les sanglots continus 105b
Les premiers iours qu'Amour 14a
Lettres le seul repos 71a
Le temps leger s'enfuit 124a
Le tyran des Hebreux 108a
Liberté precieuse 271b
Loin du nouueau Soleil 94a
Lors que le trait 8a
Lycaste & Philemon 303a
Ma belle & chere mort 140b
Ma bouche à haute voix 84b
Madame, Amour, Fortune 42a
Madame, apres la mort 17a
Malheureux fut le iour 13b
Malheureux que ie suis! 43b
Ma nef passe au destroit 19a
Marchans qui recherchez 9b
Mari ialoux 53a
Ma vie à vn enfer 57b
Mer, qui quelquefois calme 144b
Mes yeux accoustumez 109b
Mettez moy sur la mer 84b


Miserables trauaux 145a
Mon coeur qui iusqu'ici 260a
Mon Dieu, mon Dieu 8a
Mon Dieu que de beautez 77a
Myrtis, Corinne 295b
Ne dites plus, Amans 58b
Non ie ne me plains pas 273b
Non non, ie veux mourir 256b
Non non, n'estimez point 261a
Nuict mere des soucis 142b
Ny les dédains 5b
O beaux cheueux chatains 296b
O beaux Yeux inhumains 85b
O bien-heureux esprits 331b
O champs cruels volleurs 96b
O doux venin mortel 95a
O foy, qui dans mon ame 143a
O iournee inconstante 121a
O grand démon volant 2b
O lict s'il est ainsi 2b
O miserables Yeux 130a
O mon Coeur plein d'ennuis 93b
O mon petit Liuret 40a
O Mort, tu pers ton temps 63a
On lisoit en ses yeux 132b
On ne voit rien 7a