Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/350

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ou de l’hygiène. Analeptice. L’analeptique est l’art de conserver sa santé par les voies par lesquelles on l’avoit recouvrée étant malade. Harris. Voyez aussi Blanchard.

ANALOGIE. s. f. Terme dogmatique. Rapport ou proportion, ou convenance que quelques choses ont ensemble, quoique d’ailleurs différentes par des qualités qui leur sont propres. Comparatio, proportion, analogia. Le taureau terrestre, & le taureau céleste ne se ressemblent que par analogie. Les raisonnemens qui se font par analogie, servent à expliquer la chose, & ne la prouvent point. Ce mot est dérivé du grec ἀναλογια qui signifie la même chose.

Le mot d’analogie se dit aussi du langage, & c’est, selon Vaugelas, une conformité aux choses qui se trouvent déjà établies, sur laquelle on se fonde, comme sur un modèle, pour faire des mots, ou des phrases semblables aux mots ou aux phrases déjà établies. L’analogie éclaircit les doutes de la langue. L’usage est souvent contraire à l’analogie des mots.

En Géométrie l’analogie est une proportion, une similitude de raisons géométriques.

☞ Les Physiciens confondent ce mot avec celui de similitude, lorsqu’ils disent, par exemple, qu’il y a une vraie analogie entre les causes du tonnerres & celles des tremblemens de terre, cela signifie que les causes qui produisent les tonnerres dans l’atmosphère, sont semblables à celles qui produisent dans le sein de la terre, les secousses dont notre globe est de temps en temps agité.

ANALOGIQUE. adj. Qui a du rapport, de l’analogie. Analogicus. La métaphore doit être analogique. Termes analogiques. Figures analogiques.

ANALOGIQUEMENT. adv. Par proportion, par convenance. Per analogiam. Voyez Proportion.

ANALOGISME. s. m. Analogismus. Terme de Dialectique. ☞ Raisonnement par lequel on cherche des choses que l’on ne connoît pas par les rapports qu’elles peuvent avoir avec celles que l’on connoît. Comparaison des rapports & de l’analogie qu’il y a entre des choses diverses. Analogismus. Si la Médecine n’a pas marché d’un pas égal vers la perfection, il s’en faut prendre à la Chimie & à ses faux analogismes, &c. Journ. des Sav.

ANALOGUE. adj. m. & f. Qui a de l’analogie, du rapport, de la convenance. Analogus. Le pied de l’homme & le pied d’une montagne sont des termes analogues.

ANALYSE. s. f. Examen de quelque discours en proposition, en recherchant ses principes, sa construction, & en séparant & en développant les parties d’une chose qu’on ne connoissoit qu’en gros, pour les considérer à part & en détail, afin de connoître plus précisément la nature du tout. C’est, à proprement parler, la résolution, ou le développement d’un tout en ses parties. Analysis. Quand on démonte une machine, on en connoît toute l’analyse, & la construction. Quand on fait l’anatomie d’un animal, c’est une espèce d’analyse qui en fait connoître toutes les parties. Messieurs de l’Académie des Sciences ont entrepris de faire l’analyse de toutes les plantes suivant la méthode contenue dans leurs Mémoires rédigés par M. Dodard. Ce mot est grec ἀναλυσις, & signifie dissolution.

l’Analyse est la résolution des mixtes dans leurs principes, ou leurs parties simples, pour les considérer à part & en détail, afin d’avoir une connoissance plus exacte de la nature du tout. Il y a deux sortes d’analyses : la chimique, & la mécanique. L’analyse chimique est la résolution des mixtes par le moyen du feu, comme lorsqu’on tire & qu’on sépare de quelque substance par la distillation, l’esprit, l’eau, l’huile, le sel & la terre. L’analyse mécanique est une simple séparation des différentes parties d’un mixte, sans l’aide du feu.

Analyse, en termes d’Algèbre, se dit de la résolution de toutes sortes de problèmes. Il y a deux méthodes générales pour rechercher toutes les vérités dans les Mathématiques : la synthèse & l’analyse. L’analyse propre est la démonstration, ou la considération des conséquences qu’on tire d’une proposition supposée, jusqu’à ce qu’on parvienne à une vérité connue, par le moyen de laquelle on puisse donner la solution du problème. L’analyse consiste plus dans le jugement & dans l’adresse de l’esprit, que dans les règles particulières, lorsqu’on s’en sert par la pure Géométrie, comme faisoient les Anciens. Mais à présent on s’en sert par l’Algèbre, qui est une règle assurée pour parvenir à la fin que l’on se propose. Voyez les Œuvres de François Viété, qui a excellé en cette science ; celles de Willis Anglois, & les deux volumes du P. Raynaud de l’Oratoire.

Analyse, dans les écoles, est la méthode qu’on suit pour découvrir la vérité. Par cette méthode on passe du plus composé au plus simple, au lieu que dans la synthèse on va du plus simple au plus composé.

Analyse, en littérature, se dit d’un extrait fidèle d’un ouvrage, d’un livre, tels qu’en doivent donner les Journalistes.

Analyse, se dit encore de la table des principaux articles d’un discours continu, disposés dans leur ordre naturel, & dans la liaison qu’on entre elles les matières.

☞ Faire l’analyse d’un discours, c’est le réduire dans ses parties principales, pour en mieux connoître l’ordre & la suite.

ANALYSER. v. a. Ce mot est employé avec succès dans plusieurs ouvrages, pour dire, faire l’analyse. Il faut analyser toutes choses, & ne pas juger du fond d’une dispute par la chaleur des esprits & par le ton de la voix des contendans. Mem. de Trév. Juin 1725. Ce sont là les objets que M. de Mairan entreprend de regarder de très-près, & d’analyser autant qu’il est possible. Nov. 1725. Ceux qui se déclarent contre le Bureau Typographique, ne sont que de simples Latinistes, très-indifférens sur le bien & le mieux, & la plûpart incapables d’analyser les idées, & de suivre avec honneur le moindre raisonnement. Mer. Juin 1732. La Musique est un de ces plaisirs intimes dont il faut jouir avec transport, sans analyser froidement ses causes. Gresset.

☞ ANALYSÉ, ÉE. part. Il a les mêmes significations que le verbe.

ANALYSTE. s. m. Terme de Mathématique. Mathématicien, Géomètre dans l’Analyse, qui résout les problèmes de Géométrie par la Géométrie des infiniment petits. Analysta. La science secrète des illustres Analystes du temps. M. Leibnitz, M. Newton, MM. Bernouilli, M. le Marquis de l’Hôpital, M. Varignon, sont de ces illustres Analystes.

ANALYTIQUE. adj. Qui tient de l’analyse, qui a rapport à l’analyse. Analytica. Pour être bien éclairci de la vérité d’un problème, la meilleur voie est l’analytique. Méthode analytique. Calculs analytiques. Examen analytique.

ANALYTIQUEMENT. adv. D’une manière analytique. Analyticè. En Algèbre & en Géométrie on procède analytiquement ; on remonte jusqu’aux principes.

☞ ANAMALLU. s. m. Arbrisseau légumineux du Brésil. Il a des épines dont les naturels du pays se servent pour se percer les oreilles.

ANAMELECH. s. m. Nom d’un des Dieux des Samaritains, sur-tout de ceux qui étoient venus de Sépharvaïm, où il étoit adoré avec Adramelech. On brûloit des enfans en l’honneur d’Adamelech, & d’Anamelech, IVe Liv. des Rois, XVII. 31. Selden prétend que c’est le même que Moloch. Synt. i. ch. 6.

☞ ANAMNETIQUES. adj. Médicamens propres à fortifier ou à réparer la mémoire.

☞ ANAMORPHOSE. s. f. Terme de Peinture & de Perspective. Se dit d’une projection monstrueuse, ou d’une représentation défigurée de quelque image, qui est faite sur un plan ou sur une surface courbe, & qui néanmoins, à un certain point de vue, paroît régulière & faite avec de justes proportions. On appelle ainsi, dit l’Acad. un tableau qui vu d’une certaine distance, représente certains objets, & représente toute autre chose, vu d’une autre distance.

ANANAS. s. m. Ananas, Nux pinea Indica. Plante qu’on cultive dans les Indes à cause de la bonté de ses fruits. Ses racines sont noirâtres, menues, fibreuses,