Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/352

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ANANIE. Ville de la tribu de Benjamin au temps d’Esdras. Anania.

ANANTHOCYCLE. s. m. Vaillant appelle cette plante Couronne effleurée. Ce mot est composé de l’α privatif, de ἄνθος, fleur, & de ϰύϰλος, cercle ; parce que la fleur de ce genre est bordée ou couronnée d’un ou de plusieurs rangs circulaires d’ovaires destitués de fleurons.

☞ ANAPAVOMÉNÉ. s. f. Nom d’une fontaine de Dodone, dans la Molossie, province d’Epire, en Grèce. Pline parle ainsi de cette fontaine singulière. Il y a au Temple de Jupiter à Dodone, une fontaine dont l’eau est si froide, qu’elle éteint d’abord les flambeaux allumés : elle les allume néanmoins, si on les rapproche lorsqu’ils sont éteints. On voit la même fontaine presque tarie sur le midi ; & c’est pour cela qu’on lui a donné le nom d’Anapavoméné, du grec ἀναπαυομένη qui cesse. Elle croît ensuite peu-à-peu jusqu’à minuit, & recommence à diminuer, sans qu’on puisse savoir quelle peut être la cause de ce changement. Il est bien plus difficile d’expliquer comment les mêmes eaux peuvent éteindre & allumer un flambeau. Les nouveaux Vocabulistes ont cru dire quelque chose de bien merveilleux à ce sujet, en faisant observer que cette fontaine étoit douée d’un esprit de contradiction.

ANAPESTE. s. m. Terme de Prosodie grecque & latine. Anapertus. C’est un pied de vers composé de deux brèves & une longue, comme legerent.

ANAPESTIQUE. adj. Qui se dit d’un vers particulièrement composé d’anapestes. Versus ex anapestis constans. Les vers anapestiques ont été en vogue chez les Romains.

Ce mot d’anapeste vient d’ἀναπαίω, qui en grec signifie contrà ferire, rendre le coup. Ce pied est contraire au dactyle.

☞ ANAPHONESE. s. f. Exercice par le chant, contribuant, dit-on, à fortifier les organes qui servent à la production de la voix, à augmenter la chaleur, & à atténuer les fluides. Encyc.

☞ ANAPHORE. s. f. Anaphora. Voyez Répétition.

☞ ANAPLEROSE. s. f. Terme de Médecine. Action de remplir. Partie de la Médecine qui a pour objet la reproduction des parties.

ANAPLÉROTIQUE. adj. Se dit des médicamens qui servent à faire revenir la chair à la place d’un ulcère, à le remplir de chair. Ce mot est grec d’ἀναπληροῦν, remplir.

ANAPODARI. Petite rivière de l’île de Candie. Anapodarius, anciennement Cataractus. Elle a sa source près de Castel-Bonifacio, & se décharge dans la mer du côté du midi, entre Castel-Girapetra & le cap de Matala.

ANAPODOPHYLLON. s. m. Pied de canard, ou Pomum Maiale. Pomme de Mai, dont voici les caractères : le calice de la fleur n’est que d’une seule feuille, & les fleurs de six. Le pédicule de ces dernières sort de la tige de la feuille. Le fruit a la figure d’une urne, qui contient plusieurs semences rondes & dentelées. Cette plante nous est venue de l’Amérique, & elle est appelée par quelques-uns des habitans Bitorte noire, & par d’autres Pomme de Mai, parce que son fruit est presque mûr dans ce mois, & qu’il est d’une forme ovale, & semblable en quelque sorte à une petite pomme : D’anas, canard, ποῦς, pied, & φύλλον, feuille.

ANAPPES. Bourg de la Flandre Walone. Anapium. Il est sur la rivière de Marque, une lieue au-dessus de la ville de Lille.

ANAPUYA. Pays de l’Amérique méridionale. Anapuya. C’est une partie du gouvernement de Venezuela, située vers les sources de la rivière de Buria ou Bariquecem. Cette province ne se trouve point sur les cartes modernes.

ANARCHIE. s. f. Etat qui n’a point de Chef véritable, ou plutôt qui n’en a point du tout, & où chacun vit à sa fantaisie, sans aucun respect pour les lois, & sans aucune forme de gouvernement. Natio carens Principe, Anarchia. Personne n’aime l’Anarchie, que ceux qui font impunément leurs affaires dans le désordre, & dans la confusion. Il est impossible que les particuliers conservent leur vie & leurs biens, quand l’Etat est en Anarchie. Le Gend. La démocratie pure dégénère souvent en Anarchie.

ANARCHIQUE. adj. Qui est sans gouvernement, & dans l’Anarchie. Anarchon, qui caret Principe. Un Etat anarchique devient bientôt la proie de ses ennemis.

Ce mot vient de l’α privatif, & de ἀρχὴ, principauté.

ANARGYRE. Qui est sans argent, qui ne prend point d’argent. Ce mot est grec, & composé de l’α privatif, & d’ἄργυρος, argent. Anargyre est une épithète que l’on donne à S. Côme & à S. Damien, parce qu’ils ne prenoient point d’argent de leurs malades. Chast.

ANASARQUE. s. f. Terme de Médecine. Espèce d’hydropisie dans laquelle l’eau est répandue dans toutes les chairs. Τὸ ἀνὰ σάρϰα. Le malade fut attaqué d’une anasarque & d’une diarrhée qu’on eut beaucoup de peine à guérir. De la Roche, Mém. Lit. de la Gr. Br. Un pauvre paysan d’environ vingt ans, fut attaqué d’une anasarque, qui ayant commencé aux jambes, monta aux cuisses, & enfin jusqu’au scrotum. On perça cette partie à deux diverses fois, & l’on en fit sortir quatre pintes d’eau. Après la seconde évacuation, les cuisses devinrent plus molles. Au bout de trois ou quatre jours, l’Auteur ayant apperçu une mortification à la racine du scrotum, il la fit suppurer ; & après en avoir tiré la matière corrompue, ce jeune homme fut parfaitement guéri. Ib. Un homme de soixante ans fut attaqué d’abord d’un hydrocèle, & ensuite d’une anasarque aux cuisses & aux jambes. Enfin, les eaux s’écoulerent à la cheville du pied ; & quoiqu’il ne fût pas possible de guérir l’ulcère, le malade ne laissa pas de vivre encore deux ans ; & même il ne mourut point de cette maladie. Id.

Cette hydropisie est appelée autrement Aqua intercus, Leucophlegmatia. C’est une tumeur ou enflure œdémateuse de toute l’habitude du corps, qui retient l’impression du doigt, & qui est accompagnée de langueur, de pâleur, de difficulté de respirer, & d’autres symptômes qui dénotent la cachexie. Elle est causée par une lymphe qui séjourne dans les cellules du corps graisseux. Anasarca est un mot grec composé de ἀνὰ, inter, & σάρξ, ϰός, caro ; comme si l’on disoit, eau entre les chairs ; parce qu’il semble que la chair en soit imbibée, ou qu’elle est entre la chair & la peau ; ce qui fait qu’on nomme aussi cette maladie Aqua inter cutem, ou Aqua intercus, eau entre la peau, à cause que l’eau est dans le corps adipeux, entre la peau & la chair, & que la peau même en paroît abreuvée.

☞ ANASSES. s. f. Voyez au mot Anacte.

☞ ANASTAMIA. Ville assez considérable du Japon, dans le voisinage de celle de Sarunga, sur la côte méridionale de Niphon. On y fait un grand commerce de toutes sortes de bois.

☞ ANASTASE. s. f. Terme de Médecine. Transport des humeurs qu’on a détournées d’une partie sur une autre.

ANASTOMATIQUE. adj. Anastomaticus, vim habens aperiendi. Terme de Médecine, qui se dit des remèdes qui ont la force d’ouvrir, & de dilater les orifices des vaisseaux, & qui par ce moyen font que le sang circule plus aisément.

ANASTOMOSE. s. f. Terme d’Anatomie. Jonction de deux vaisseaux qui se fait par leurs extrémités ; ☞ embouchure d’un autre vaisseau, d’une veine dans une autre veine, d’une artère dans une artère, ou d’une artère dans une veine, dont la communication devient réciproque. Anastomosis. La circulation du sang dans les fœtus se fait par les anastomoses de la veine cave avec la veine pulmonaire, & de l’artère pulmonaire avec l’aorte. Ce mot est grec, & signifie la rencontre de deux bouches, qui donnent la communication à deux vaisseaux. Il vient du verbe ἀναστομόω, qui signifie, j’ouvre, je débouche. Georges Frédéric Francus de Frankenau, Médecin à Copenhaque, imprima en 1705 un ouvrage ample & savant, intitulé, Anastomosis retecta.

Anastomose, se dit, ou s’est dit autrefois, de l’ouverture d’une veine, qui cause un crachement de sang. Voyez Celse, Liv. IV. c. 4. ☞ & de même de l’ou-