Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/417

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

☞ Ce mot appliqué aux personnes avancées en âge, ne se dit guère qu’en raillant. Il est un peu antique. Cette femme a l’air antique ; c’est une beauté antique.

Une médaille, ou quelque autre antique, avec ce mot, Majus erit post sæcula nomen, est une devise qui a été faite pour marquer que la gloire des Héros & des grands hommes augmente avec le temps.

Ce mot Antique s’est fait du latin Antiquus, que Guichard dérive assez vraisemblablement de l’hébreu עתק atak, qui signifie, devenir vieux, devenir ou être ancien.

Antique, en termes de Blason, se dit des couronnes à pointes de rayons, des coîffures anciennes, grecques & romaines, des vêtemens, bâtimens, ou niches gothiques. Tête couronnée à l’antique. Tête coiffée à l’antique.

Antique. s. f. Se dit des ouvrages de Peinture, Sculpture, & Architecture, qui ont été faits du temps des Grecs & Romains, depuis Alexandre le Grand, jusqu’à l’Empereur Phocas, & à la désolation des Barbares. Antiquum signum. Cette statue n’est pas d’un Sculpteur moderne, c’est une antique.

On dit aussi antique, d’une médaille, ou de quelque autre curiosité que ce soit. Vetus numisma. La salle des antiques du Louvre. En ce sens on le dit seulement des statues. Il y a des choses antiques, que l’on nomme antiques modernes ; comme les Eglises anciennes, & autres bâtimens gothiques, pour les distinguer de ceux des Grecs & des Romains. Il y a des Peintres qui se sont entièrement attachés à l’antique pour les draperies. Félib.

Quand ce mot se dit en général pour ce qui est antique, il est masculin, comme tous les adjectifs devenus substantifs. Le moderne de l’antique, c’est le, & non pas la, qu’il faut sous-entendre.

Dans cette maison magnifique,
Où le beau moderne & l’antique
Sont si parfaits, que l’œil surpris
Ne sait auquel donner le prix. De Malezieu.

Antique. s. f. Terme en usage dans la Faculté de Théologie de Paris. On donne ce nom à l’argument que propose un Bachelier aux tentatives, immédiatement après que le Président a fini d’argumenter. Quand la thèse se soutient en Sorbonne, c’est un Bachelier de la maison de Navarre en licence qui le propose & quand c’est à Navarre, c’est un Bachelier de Sorbonne. On a donné ce nom à cet argument, parce que le Bachelier, avant que de commencer l’argument, dit ces paroles, Propter antiquam necessitudinem, inter regiam vestram societatem & pauperem nostram domum.

A l’antique, adverbe. A la vieille mode. Antiquo more, ritu. Il s’est fait peindre habillé à l’antique. Ce buste de femme est coiffé à l’antique.

ANTIQUER. Terme de Relieur. C’est enjoliver la tranche d’un petit livre de figures de diverses couleurs, avec un fer chaud. Exteriorem libri foliorum incisuram, secturam, adornare. Antiquer sur tranche. Cet usage n’a plus lieu, & la tranche de nos livres est unie.

ANTIQUÉ, ÉE. part. Voyez le verbe.

ANTIQUÉRA. C’est la même chose qu’Antéquéra. Voyez ce mot.

☞ ANTIQUITÉ. s. f. Terme qui s’applique à ce qui a été dans des temps fort éloignés de ceux où nous vivons. Antiquitas. C’est dans ce sens qu’on dit les héros de l’antiquité. L’antiquité des temps. L’antiquité faisant périr les preuves de l’Histoire, en affoiblit la vérité, & fait valoir les monumens qui se conservent.

☞ Le Dict. de l’Acad. Fr. dit, une maison illustre par sa noblesse & par son antiquité. Le mot ancienneté est plus propre à l’égard de l’origine des familles. Maison illustre par son ancienneté. Monumens respectables par leur antiquité.

☞ C’est quelquefois un terme collectif par lequel on désigne tous ceux qui ont vécu dans les siècles fort éloignés du nôtre. L’antiquité croyoit… il ne s’est rien fait de mieux dans toute l’antiquité. Il ne faut pas se fier aux exagérations de la glorieuse antiquité. S. Evr.

Antiquité, se dit aussi des monumens qui nous restent des Anciens. Voilà une belle antiquité : mais en ce sens il est ordinairement employé au pluriel. Les antiquités de Rome, de la Grèce. Josephe a écrit des antiquités judaïques. Le grand ouvrage de l’Antiquité expliquée & représentée en figures par le R. P. Dom Bernard de Montfaucon, a déjà été imprimé deux fois en dix volumes in-folio, Paris 1719 & 1722. Il épargnera la lecture d’un grand nombre de livres fatiguans & ennuyeux. Les figures formées sur tous les monumens qui nous restent de l’antiquité, sont le fondement de cet ouvrage, & portent, par le secours des yeux & de l’imagination, la lumière à l’esprit sur une infinité d’anciens usages. On trouve dans ce Recueil non-seulement ce qui est dans les grands corps d’Antiquités grecques & romaines, mais encore ce que leurs Auteurs n’ont point inséré dans leurs vastes compilations… Le Supplément en cinq volumes in-folio, Paris 1724, est fait avec le même choix & la même exactitude. Méthode pour étudier l’Hist. Le public est prévenu que la première édition de l’Antiquité vaut mieux que la seconde. Mais la seconde vaut au moins autant que la première : elle est plus correcte, & les planches ont été fort bien retouchées… Il n’y a eu qu’une édition du Supplément.

ANTIRRHÉTIQUE. adj. m. & f. & s. m. Terme Dogmatique. Contradictoire, fait pour combattre, pour réfuter. Antirrheticus, a, um. Un ouvrage antirrhétique. Nicéphore avoit fait trois antirrhétiques contre le concile tenu à Constantinople sous Constantin Copronyme. Plusieurs Savans ont donné à leurs ouvrages le titre d’Antirrhétiques, Le P. Sirmond fit deux Antirrhétiques dans la dispute qu’il eut avec Petrus Aurelius.

Ce mot est grec, & vient d’ἀντὶ, contrà, & ρέω, dico.

ANTIRRHINUM. s. m. Antirrhinum. Plante. Elle porte une fleur rouge. Sa tige est semblable à celle de l’Anagallis, aussi-bien que ses feuilles. Dioscoride dit qu’elle embellit ceux qui s’en frottent. Cette plante est appelée en françois, Mufle de veau.

ANTI-SALLE. s. f. Proœcus, Antoœcus. Pièce d’appartement, lieu qu’on trouve avant la salle. Une grande anti-salle, une belle anti-salle.

ANTISATYRE. s. f. Réponse à une Satyre, ou Satyre opposée à une autre. Ce terme n’est pas usité ; mais M. Fléchier s’en est servi. M. Perrault, dit-il, m’a envoyé son Apologie du mariage, & je sais qu’il y a beaucoup d’autres Antisatyres.

ANTISCES. Terme d’Astrologie judiciaire. Antiscius. Les antisces sont deux points du ciel également éloignés des tropiques. Le taureau & le lion sont deux signes antisces.

ANTISCIEN. s. m. Terme de Géographie. Hétéroscien, qui a les ombres opposées. Antiscius. Ce mot se dit des peuples des zones tempérées, & en général des peuples & des pays qui sont de part & d’autre au-delà des tropiques ; & on les appelle Antisciens, parce qu’à midi leurs ombres ont des directions opposées, celle des peuples qui sont au-delà du tropique du capricorne, portant au sud ; & celle des peuples qui sont au-delà du tropique du cancer, comme nous en Europe, se tournant vers le nord. Les peuples du nord sont Antisciens à ceux du midi, parce qu’à midi les uns ont leur ombre vers le pôle boréal, & les autres vers le méridional.

Ce mot vient de ἀντὶ, contre, & de σϰία, umbra, ombre.

ANTISCORBUTIQUE. adj. de t. g. Contraire au scorbut, qui guérit le scorbut. ☞ Épithète que l’on donne aux médicamens auxquels on attribue la propriété de prévenir ou de guérir le scorbut. Antiscorbuticus, a, um. Il est certain que par une providence particulière du Créateur, chaque région produit les plantes propres à guérir les maux des peuples qui l’habitent. Dans les pays septentrionaux & marécageux, où le scorbut est si ordinaire, pillulent de tous côtés des plantes antiscorbutiques, telles que la sicaria, la ménianthe, la car-