Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/448

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

cohorte & à cette condition : des Appariteurs Pretoriens, Prætoriani : qui suivoient les Préteurs ou Gouverneurs de province, & qui tous les ans, le jour de la naissance de leur maître, changeoient & étoient pourvus de quelque office plus considérable. Les Pontifes avoient aussi leurs Appariteurs, comme on le voit dans la voie Appie sur le fragment du marbre qui porte :

APPARITORI
PONTIFICUM
PARMULARIO

Le lieu où les Appariteurs s’assembloient, s’appeloit Apparitorium.

☞ APPARITION. s. f. Manifestation d’un objet, qui, d’invisible qu’il est de lui-même, est rendu visible ; image de quelque substance incorporelle qui se présente à nos yeux revêtue d’un corps emprunté. Visio, visum.

l’Apparition de l’Ange Gabriel à la Vierge. L’apparition de l’ombre de Samuel à Saül. On dit que St. Antoine avoit souvent des apparitions de Diables, qui le venoient tenter. Brutus eut l’apparition d’un spectre avant la bataille qu’il donna.

☞ La vision se passe dans les sens intérieurs, & ne suppose que l’action de l’imagination. L’apparition frappe de plus les sens extérieurs, & suppose un objet au déhors. Syn. Fr. St. Joseph fut averti par une vision de fuir en Egypte avec sa famille. La Magdelaine fut instruite de la résurrection du Sauveur par une apparition. Les cerveaux échauffés & vides de nourriture croient souvent avoir des visions. Les esprits timides & crédules prennent quelquefois pour des apparitions ce qui n’est rien, ou qui n’est qu’un rêve.

Apparition de Notre-Seigneur, se dit aussi d’un tableau ou d’une estampe, qui représentent l’apparition de Jésus-Christ.

Apparition se dit aussi en parlant des choses sensibles & palpables, qui se présentent à nos yeux. On étoit autrefois alarmé de l’apparition d’une comète. Il y a dans les cours des apparitions de gens avanturiers & hardis. La Bruy. Ce mot, en ce sens, ne paroît désigner qu’une présence momentanée d’un objet qui n’avoit pas encore paru. On dit familièrement d’un homme qui n’a demeuré que peu de temps dans un endroit, qu’il n’y a fait qu’une apparition, une courte apparition.

Apparition se dit encore, en astronomie, de la vue d’un corps céleste, qui devient visible de caché qu’il étoit auparavant. Les Juifs comptoient deux nouvelles lunes ; la première du jour de la conjonction avec le soleil ; la seconde, du jour de l’apparition ou de la phase de la lune. Le P. Pezron. Anaxagoras guérit Périclès des vaines craintes de la superstition, en lui expliquant les causes naturelles de l’apparition des phénomènes. Bayl.

On appelle en termes d’Astronomie, Etoile de perpétuelle apparition, celles qui ne sont éloignées du pôle qu’autant que le pôle est élevé sur l’horizon, parce qu’on les voit en tout temps, & qu’elles ne disparoissent point.

Apparition. Terme de Liturgie. Dans la Liturgie mozarabique, on appelle Apparition, une des particules de l’hostie que l’on divise en neuf parties, d’abord en cinq, puis en quatre. L’apparition est la quatrième des cinq premieres que l’on range sur une même ligne droite. Voyez l’Office mozarabique, la vie du Cardinal Ximénès écrite en Espagnol par Eugène de Robles, M. Fleury, Hist. Eccles. &c.

APPAROIRE. Vieux v. n. Paroître, être apparent, être connu. Innotescere.

O vous, enfans, à qui est adressé
Ce testament de Dieu votre bon pere
Afin qu’à l’œil son vouloir vous appère,
Voulez-vous point le lire volontiers ? Marot.

Apparoir, se dit au Palais, pour être évident, être manifeste. Ainsi, faire apparoir signifie la même chose que montrer, présenter. Producere. Il allégue beaucoup de titres, mais il n’en fait point apparoir. ☞ Faire apparoir de son bon droit. Faire apparoir de ses pouvoirs. Ce verbe n’est en usage qu’à l’infinitif, & à la troisième personne du present de l’indicatif, où il s’emploie impersonnellement. Il appert, en supposant que ce mot vienne d’apparoir. Voyez Apert.

APPAROÎTRE, on écrit Apparoitre.

APPAROÎTRE. v. n. ☞ Devenir visible, d’invisible se rendre visible. apparere. Voyez Apparition. Dieu a souvent apparu aux Patriarches & à plusieurs Saints, sous diverses formes. Jésus-Christ a apparu a deux Disciples sous la forme d’un pélerin. Le Saint Esprit apparut sous la forme d’une colombe au baptême de Notre-Seigneur. Il y a quantité de spectres & de fantômes, qui apparoissent en songe.

☞ Dans ce sens il est aussi impersonnel. Il lui apparut un spectre.

Apparoître se dit aussi en termes de Pratique, & alors il est impersonnel, & signifie, sembler, être évident, être constant, être manifeste. Videri, Constare. Il ne nous apparoît point au procès, qu’il ait donné pouvoir ni consentement de vendre sa maison, d’occuper pour lui. Vous n’avez point de quittance par où il apparoisse que vous ayez payé. Il apparoît bien du crime, mais non pas de la pénitence. Mez. On l’emploie aussi quelquefois dans l’usage ordinaire. Il m’apparoît que vous êtes là, & que je vous parle. Mol. Pour dire, je crois, il me semble, je m’imagine que vous êtes là.

On dit aussi en termes de Négociations, faire apparoître de son pouvoir, pour dire, le notifier, le communiquer. Demonstrare, notum facere.

Apparoître se met aussi avec le pronom personnel, & signifie, se faire voir, se montrer. Videndum se præbere, exhibere. Une de mes statues s’apparoît à eux toutes les nuits. Ablanc. Le Seigneur s’apparut à Moyse dans une flamme de feu qui sortoit du buisson. Port-R. Il lui étoit apparu en songe. Flech.

APPARU, UE, part.

APPARONNÉ, EÉ. adj. Terme de jaugeage dont on se sert à Bordeaux. On appelle une barrique jaugée & apparonnée, celle qui a été jaugée & marquée par les Officiers-jaugeurs. On le dit aussi des Vaisseaux.

☞ APPARTEMENT. s. m. Logement composé de plusieurs pièces ou chambres de suite dans une maison. Ædium pars, ædificii membrum. Grand, bel appartement. Appartement d’hiver & d’été. Il y a dans cette maison plusieurs appartemens très-commodes. Appartement d’enhaut, d’enbas.

On a aussi donné le nom d’appartement aux fêtes ou divertissemens accompagnés de musique, danse, jeu que le Roi donne quelquefois à toute sa Cour dans les appartemens de Versailles. Il y aura demain appartement à Versailles.

Dans un salon du firmament,
Où les Dieux assemblés tenoient appartement.
On vit entrer le Dieu Mercure,
Qui d’un marchand forain avait pris la figure.

Le Moine.

Appartement. Il se prend aussi quelquefois pour étage. Il est logé au premier, au second appartement.

Ce mot vient de partimentum ; du verbe partior je partage, je divise.

APPARTENANCE. s. f. dépendance, ce qui appartient à une chose, ce qui en dépend. Quod pertinet ad, &c. Accessio. Ce moulin est une des appartenances d’une telle terre. On a cédé au Roi un tel bailliage avec toutes ses appartenances & dépendances, sans autre spécification. Ce village est une appartenance de cette Châtellenie.

Ce mot n’est usité qu’en ces sortes de phrases. Il vient du verbe pertinere.

APPARTENANT, ante. adj. Qui est à quelqu’un ou en propriété, ou en jouissance, ou par une légitime

charge