Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/522

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

de pures subtilités & de vains raffinemens. Voyant qu’on leur opposoit toute l’antiquité qui leur étoit manifestement contraire, ils crurent que pour répondre à cette objection, ils devoient renouveler l’ancien Arianisme. Et en effet, on prétend qu’il y a aujourd’hui plus d’Ariens que de Sociniens, tant en Hollande qu’en Angleterre. Grotius s’est quelquefois approché des Ariens dans ses notes sur le nouveau Testament, où il éleve trop le Pere au-dessus du Fils, comme s’il n’y avoit que le Pere seul qui fût Dieu souverain, & que le Fils lui fût inférieur, même à l’égard de la divinité. On pourroit néanmoins dire, qu’il a plutôt embrassé les opinions des demi-Ariens, que celles des Ariens. Il est à propos de remarquer, que les nouveaux Ariens ne font aucun corps, & qu’ils n’ont aucunes assemblées réglées. La Hollande même, qui souffre chez elle toutes sortes de religions, n’a point souffert jusqu’à présent qu’ils formâssent une société.

☞ ARIANO. Bourg d’Italie, dans le Ferrarois, sur les frontières de l’état de Venise, sur un bras du Pô, qu’on appelle le Pô d’Ariano. Le petit quartier qui est aux environs, s’appelle aussi Polesin d’Ariano.

Ariano, est encore le nom d’une ville d’Italie, au royaume de Naples, dans l’Apennin, à treize milles de Bénévent. Elle est épiscopale, & son Evêque est suffragant de Bénévent. Arianum. Quelques-uns dérivent ce nom d’Arajani, autel de Janus.

ARIARITENOÏDIEN. Terme d’Anatomie. Voyez Aritenoïdien.

ARICA. Ville de l’Amérique méridionale. Arica. Elle est dans la province de los Charcas, au Pérou. Elle est sur la côte, où elle a un port. Elle est à 273°, 51’, 33’’ de longitude, & à 20°, 0’, 0’’ de latitude méridionale. P. Feuillée.

☞ ARICARETS. Nation de l’Amérique méridionale, dans la Guiane ; ils sont divisés en orientaux & en occidentaux. Ils sont ainsi nommés de la rivière Aricari, auprès de laquelle habitent ceux qu’on appelle orientaux. Les occidentaux se sont séparés des autres pour venir habiter vers les bords de la rivière de Cayenne. M. de Lisle nomme ces derniers Aracarets.

ARICIA. Ville de la Campagne de Rome, en Italie. Aricia. Elle est près d’Albano & de Vélitri.

☞ ARICOURI. (les) Peuple de l’Amérique méridionale, dans la Guiane, vers la rivière des Amazones.

ARIDAS. s. m. Espèce de taffetas assez connu, qui se fabrique aux Indes Orientales, d’une espèce de soie ou fil lustré, qu’on tire de quelques sortes d’herbes & de plantes : aussi les appelle-t-on Aridas d’herbes.

☞ ARIDE. adj. de t. g. Ce mot, disent les Vocabulistes, d’après le Dictionnaire de l’Académie, désigne au propre, ce qui est sec, stérile. Aridus. Sec, oui ; stérile, non. On conviendra, je crois, qu’aride & stérile sont deux choses différentes. Ce qui est stérile ne produit point de fruits, quoiqu’il soit de nature à en produire. Ce qui est aride, donne de mauvaises productions, maigres, sans suc. Une citerne aride, c’est-à-dire, tarie, desséchée. Un champ aride, c’est-à-dire, dépourvu d’humidité & des différens principes essentiels à la végétation, & dont les productions sont maigres, sans suc, sans qualité.

☞ Ils se trompent également dans l’explication de ce mot pris dans le sens figuré. A parler exactement, l’esprit aride n’est pas celui qui ne produit rien ; c’est celui dont les productions sont maigres, seches, décharnées, sans grâce & sans ornement. Aridus, exsuccus, ou exfuctus. Les esprits trop justes & trop délicats sont souvent arides & languissans. S. Evr.

Aride, se dit de même d’un sujet qui ne fournit pas de quoi le pouvoir traiter avec élégance, avec agrément, avec les ornemens qui font la beauté du style. Cet Orateur a choisi un sujet aride.

ARIDITÉ. s. f. Sécheresse. Ariditas, Aritudo. Il se dit au propre & au figuré. ☞ L’aridité d’un terroir, L’aridité d’un sujet. Aridité de style. Voyez Aride. Dans les matières de dévotion, il se dit de l’état de l’âme qui ne sent point de consolation dans les exercices de piété. La voie des aridités, & des délaissemens, si nous en faisons l’usage que nous en devons faire, est aussi avantageuse que celle des consolations. Ab. de la Tr.

ARIDURE. Terme de Médecine. Maigreur & consomption de tout le corps, ou de quelques-uns de ses membres. C’est la même chose qu’Atrophie. Ce mot vient du latin aridus, sec ; aujourd’hui on prend plus communément l’aridure pour une atrophie particulière de quelque membre Col de Villars.

ARIÉGE, & plutôt L’AURIÉGE. Rivière de France. Alburacis, Aurigera, Ariega. Elle sort des Pyrénées, traverse tout le comté de Foix, passe à Tarascon, à Foix, à Pamiers, & va grossir la Garonne à quelques lieues au-dessus de Toulouse. L’Ariége roule des paillettes d’or. Voyez l’Histoire de l’Académie des Sciences de 1718. L’or de l’Ariége est à 22 carats & un quart.

Ce mot s’est formé par corruption du latin Aurigera.

ARIEL. s. m. Nom qu’Isaïe donne à la ville de David, ou à Jérusalem, ou au Temple. Ariel. Isaï. XXIX, 1, 2, 3. Le P. Lubin prétend que ce mot signifie, montagne de Dieu, ou lion de Dieu. L’inspection seule du texte hébreu d’Isaïe montre qu’il ne peut avoir la première signification.

ARIEN, ENNE. s. m. & f. Arianus. Nom de secte. Hérétique infecté de l’Arianisme, qui suit les erreurs d’Arius. C’est de-là que ce nom vient. L’Empereur Constance, qui succéda à Constantin en 337, se déclara pour les Ariens. L’impératrice Justine étoit Arienne. Les Ariens se diviserent en plusieurs sectes, qui se condamnerent mutuellement. Voyez S. Epiphane, hér. 68 & 69. S. Aug. hér. 49. Sozoméne, Théodoret, Eusèbe, Socrate, Ruffin, M. Godeau. Maimbourg a fait une Histoire de l’Arianisme. Les Ariens ont été nommés Anomiens, Exucontiens, Eusèbiens, Photiniens, Eudoxiens, Acaciens, Eunomiens, Macédoniens, Æliens, Psatyriens, & Duliens. Godeau. Arius trouve des sectateurs en grand nombre, mais comme ils n’ont plus d’autorité légitime qui les réunisse, ils se divisent en une infinité de diverses branches d’Ariens, ou semi-Ariens, connus dans la suite tantôt sous un nom, tantôt sous un autre ; Eunomiens, Photiniens, Acaciens, &c. selon que quelqu’un éclate dans ces mauvais partis. Tous combattent l’Eglise, mais se combattent aussi les uns les autres… Et qui ne voit là, comme dans un miroir, les branches infinies de Sacramentaires, de Luthériens, de Zuingliens, de Calvinistes, d’accord contre l’Eglise, peu d’accord entre elles, & qu’on n’a jamais pu réunir ? Tous ces divers partis d’Ariens, ou comme Ariens, &c. Pelis.

Arien, enne. Arianus est aussi adjectif. Le parti Arien, une secte, une doctrine, une proposition Arienne. On a accusé les Auteurs de la version de Mons, d’avoir traduit le premier verset de l’Evangile de S. Jean d’une manière Arienne, en mettant, Et le verbe étoit avec Dieu, au lieu de dire, Et le l’herbe étoit en Dieu. Le concile de Rimini en pleine liberté de suffrages, rejette la nouvelle formule, & ne compte de toutes les sectes Ariennes mal réunies ensemble, qu’environ 50 Evêques sur 300. Péliss.

Plusieurs écrivent ce nom par deux rr, comme M. Pélisson entre autres ; ils se trompent. On n’a qu’à voir le concile de Nicée, saint Athanase, saint Grégoire de Nazianze, Photius, Socrate, Théodoret & les autres Grecs qui ont parlé d’Arius & des Ariens ; tous écrivent Ἀρεῖος, Ἀριανὸς. Il est vrai que quelques traducteurs des Auteurs Grecs écrivent en latin Arrius & Arrianus ; mais il est clair que c’est une faute, L’étymologie de ce nom demande qu’on l’écrive avec un seul r : car Arius vient d’Ἀρεῖος, & Ἀρεῖος, d’Ἄρης, qui assûrement l’un & l’autre ne sont jamais écrits par deux ρρ & nous sommes bien sûrs qu’on n’en apportera jamais d’autre étymologie, qui soit vraie : Et si quelques anciens Peres ou Auteurs latins ont écrit Arrius & Arrianus, il y a bien de l’apparence que c’est une faute de copiste ; si-non, ils se sont trompés. L’Auteur grec qui a écrit l’Histoire d’Alexandre, s’appelle Arrien sans doute : mais c’est Ἀῤῥίανὸς, & non pas Ἀρίανὸς. Ἀρίανὸς & Ἀῤῥίανὸς sont deux mots fort différens.

Arien, Arianus, ou Arienus, nom de peuple qui ha-