Page:Diderot - Œuvres complètes, éd. Assézat, IV.djvu/164

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le bijou allait continuer ses extravagances, lorsque le sultan, s’apercevant que cette scène étrange scandalisait la pudique Manimonbanda, interrompit l’orateur en retournant sa bague. L’émir avait disparu aux premiers mots du bijou de sa femme. Alcine, sans se déconcerter, simula quelques temps un assoupissement ; cependant les femmes chuchetaient[1] qu’elle avait des vapeurs. « Eh oui, dit un petit-maître, des vapeurs ! Cicogne[2] les nomme hystériques ; c’est comme qui dirait des choses qui viennent de la région inférieure. Il a pour cela un élixir divin ; c’est un principe principiant, principié, qui ravive… qui… je le proposerai à madame. » On sourit de ce persiflage, et notre cynique reprit :

« Rien n’est plus vrai, mesdames ; j’en ai usé, moi qui vous parle, pour une déperdition de substance.

— Une déperdition de substance ! Monsieur le marquis, reprit une jeune personne, qu’est-ce que cela ?

— Madame, répondit le marquis, c’est un de ces petits accidents fortuits qui arrivent… Eh ! mais tout le monde connaît cela. »

Cependant l’assoupissement simulé finit. Alcine se mit au jeu aussi intrépidement que si son bijou n’eût rien dit, ou que s’il eût dit les plus belles choses du monde. Elle fut même la seule qui joua sans distraction. Cette séance lui valut des sommes considérables. Les autres ne savaient ce qu’elles faisaient, ne reconnaissaient plus leurs figures, oubliaient leurs numéros, négligeaient leurs avantages, arrosaient[3] à contre-temps et commettaient cent autres bévues, dont Alcine profitait. Enfin, le jeu finit, et chacun se retira.

Cette aventure fit grand bruit à la cour, à la ville et dans tout le Congo. Il en courut des épigrammes : le discours du bijou d’Alcine fut publié, revu, corrigé, augmenté et commenté par les agréables de la cour. On chansonna l’émir ; sa femme fut immortalisée. On se la montrait aux spectacles ; elle était courue dans les promenades ; on s’attroupait autour d’elle, et elle entendait bourdonner à ses côtés : « Oui, la voilà ; c’est elle-même ;

  1. Chuchetaient et non chuchotaient. (Br.) — Cette forme est en effet dans les auteurs du xvie siècle et dans Furetière et Richelet ; mais « chuchoter » a prévalu.
  2. Ou Sigogne, garçon tanneur, soldat aux garde, aide-apothicaire, enfin médecin et un peu charlatan, grâce à la protection de Chirac.
  3. Payaient.