Page:Diderot - Œuvres complètes, éd. Assézat, IV.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de prière et de discipline ; et ordonnèrent des prières pour que les bijoux de la communauté demeurassent muets.



CHAPITRE IX.


état de l’académie des sciences de banza.


Mangogul avait à peine abandonné les recluses entre lesquelles je l’avais laissé, qu’il se répandit à Banza que toutes les filles de la congrégation du coccyx de Brahma parlaient par le bijou. Ce bruit, que le procédé violent d’Husseim accréditait, piqua la curiosité des savants. Le phénomène fut constaté ; et les esprits forts commencèrent à chercher dans les propriétés de la matière l’explication d’un fait qu’ils avaient d’abord traité d’impossible. Le caquet des bijoux produisit une infinité d’excellents ouvrages ; et ce sujet important enfla les recueils des académies de plusieurs mémoires qu’on peut regarder comme les derniers efforts de l’esprit humain.

Pour former et perpétuer celle des sciences de Banza, on avait appelé, et l’on appelait sans cesse ce qu’il y avait d’hommes éclairés dans le Congo, le Monoémugi [1], le Béléguanze et les royaumes circonvoisins. Elle embrassait, sous différents titres, toutes les personnes distinguées dans l’histoire naturelle, la physique, les mathématiques, et la plupart de celles qui promettaient de s’y distinguer un jour. Cet essaim d’abeilles infatigables travaillait sans relâche à la recherche de la vérité, et chaque année, le public recueillait, dans un volume rempli de découvertes, les fruits de leurs travaux.

Elle était alors divisée en deux factions, l’une composée des vorticoses, et l’autre des attractionnaires. Olibri, habile géomètre et grand physicien, fonda la secte des vorticoses [2]. Circino, habile physicien et grand géomètre, fut le premier attractionnaire [3]. Olibri et Circino se proposèrent l’un et l’autre d’expliquer la nature. Les principes d’Olibri ont au premier coup d’œil une

  1. Dans les cartes du XVIIIe siècle, le Monoémugi est un royaume situé au nord-est du Congo. Il répond, ici, à l’Allemagne du Nord et parfois à l’Angleterre.
  2. Partisans du système des tourbillons de Descartes.
  3. On sait que le système de Newton est fondé sur le principe de l’attraction des corps célestes.