Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 13.djvu/790

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ponts, deux batteries complettes, un gaillard, un barot en-avant du grand cabestan, un château d’avant de 23 piés de long.

Les frégates depuis 30 jusqu’à 32 canons ont deux ponts, une batterie complette sur le deuxieme pont, un gaillard jusqu’au grand cabestan, un château d’avant de 20 piés de long : on peut faire une frégate de ce rang qui n’auroit qu’un pont, une batterie complette, & un gaillard avec un château d’avant, qui seroient séparés au milieu de la distance nécessaire pour placer la chaloupe sur le pont.

Une frégate de 28 canons a deux ponts, & la plus grande partie du canon se place sur le deuxieme pont ; il n’y a sur le premier que 8 canons, 4 de chaque côté, un gaillard prolongé de trois barots en-avant du mât d’artimon, & un château d’avant de 19 piés de longueur.

Depuis quelque tems on a changé cet usage, & maintenant une frégate de 28 à 30 canons n’auroit qu’un pont, sur lequel il y auroit 24 canons, & 4 ou 6 sur son gaillard d’arriere. Cette disposition est bien meilleure quand les frégates ont leurs batteries élevées ; car les 8 canons qu’on mettoit sur le premier pont étant fort près de l’eau, étoient presque toujours hors de service.

Une frégate de 22 à 24 canons n’a qu’un pont, un gaillard, & un château d’avant de 18 piés de longueur.

Au-dessous de 20 canons, ce ne sont plus des frégates ; on les nomme corvettes, qu’on distingue comme les frégates, par le nombre de leurs canons.

Une corvette de 16 canons n’a qu’un pont, un gaillard de trois barots en-avant du grand cabestan, & un château d’avant.

Une corvette de 12 canons a un pont, un gaillard, deux barots en-avant du grand cabestan, & un château de 15 piés de longueur.

On a trouvé plus commode de faire à ces petits bâtimens un pont coupé à l’avant & à l’arriere, pour que les logemens y soient plus praticables, de sorte que le canon n’occupe que le milieu.

Les bâtimens de charge se distinguent par le nombre des tonneaux qu’ils portent ; les flutes de 600 ou de 800 tonneaux ont deux ponts, un gaillard jusqu’au grand sep de drisse, un château d’avant de 28 piés, une dunette de 14.

On ne donne toutes ces distinctions de vaisseaux, que comme des choses qui se pratiquent assez communément, mais dont il est souvent à propos de s’écarter, suivant la destination des bâtimens, car il n’y a aucune raison solide qui doive astreindre les constructeurs à suivre servilement ces regles ; au contraire on verra dans la suite qu’ils font très-bien de s’en écarter, & même qu’ils s’en sont écartés avec succès dans la construction des grands vaisseaux de 74 canons, qui sont fort bons pour la marche & pour la guerre.

On a proposé de diviser les vaisseaux du premier rang en quatre ordres ; savoir,

Premier ordre aura des canons de 36 à sa premiere batterie, du 20 à la seconde, du 12 à la troisieme, avec des gaillards.

Second ordre du 36 à la premiere batterie, du 18 à la seconde, du 12 à la troisieme, avec des gaillards.

Troisieme ordre du 36 à la premiere batterie, du 18 à la seconde, du 12 à la troisieme, sans gaillard.

Quatrieme ordre du 36 à la premiere batterie, du 18 à la seconde, du 8 à la troisieme, sans gaillard.

Les vaisseaux du second rang peuvent aussi se diviser en quatre ordres ; savoir,

Premier ordre portant du 36 & du 14, percés de seize sabords à la premiere batterie.

Second ordre portant du 36 & du 18, percés de quinze sabords.


Troisieme ordre portant du 36 & du 18, percés de quatorze sabords.

Quatrieme ordre portant du 36 & du 18, percés de treize sabords.

Les vaisseaux du troisieme rang peuvent se diviser en trois ordres.

Premier ordre portant du 24 & du 12 avec des gaillards, percés de treize sabords.

Second ordre portant du 24 & du 12, avec des gaillards percés de douze sabords.

Troisieme ordre portant du 24 & du 12, sans gaillard.

Enfin les vaisseaux du quatrieme rang peuvent être divisés en quatre ordres ; savoir,

Premier ordre portant du 18 & du 12, avec des gaillards, percés de douze sabords.

Second ordre portant du 18 & du 12, sans gaillards, percés de onze sabords.

Troisieme ordre portant du 18 & du 8, avec des gaillards, percés de douze sabords.

Quatrieme ordre du 18 & du 8, sans gaillards, percés de douze sabords.

En Angleterre il y a six rangs de vaisseaux ; savoir,

Premier rang portant 100 pieces de canon, & ayant 800 hommes d’équipage.

Second rang, 90 canons & 750 hommes.
Troisieme rang 80 canons & 600 hommes.
70 480
Quatrieme rang 60 400
50 300
Cinquieme rang 40 250
Sixieme rang 20 150

Pour ne rien laisser à desirer sur cet article, il faut consulter l’ordonnance de 1689, au titre II. l. XIII. qui établit cinq rangs de vaisseaux, & admet un premier & deuxieme ordre dans le deuxieme & troisieme rang ; elle fixe aussi les longueurs, largeurs & creux des vaisseaux dans les différens rangs & ordres : ces proportions sont très-différentes de celles qu’on suit aujourd’hui, & on a très-bien fait de s’en écarter, car presque tous les gros vaisseaux avoient leur premiere batterie noyée.

Rang de rameurs, (Marine.) on appelle ainsi sur la Méditerranée, & sur les bâtimens de bas bord, le travail des forçats qui sont sur les bancs, & l’effet des rames. Ainsi on dit aller à la voile & aux rangs, pour dire, aller à la voile & aux rames.

Rang d’écurie, (Maréchal.) c’est un nombre de chevaux attachés à un même ratelier. Le grand rang, lorsqu’il y a plusieurs écuries, est celui où il y a le plus de chevaux, ou les plus beaux.

Le rang, en terme d’Académie, est l’endroit du manege où les académistes à cheval se tiennent à côté l’un de l’autre, & dont ils sortent pour travailler tour-à-tour.

RANGAMATI, (Géog. mod.) ville des Indes, à l’extrémité des états du grand-mogol, du côté de l’orient, à 27 degrés de latitude nord. Le voyage de Daca à Rangamati est dangereux, à cause de la violence des courans du Gange, des pierres à fleur d’eau, & des bancs de sable. Le P. Barbier, missionnaire jésuite, a décrit cette route au tome VII. des Lettres édifiantes. (D. J.)

RANGÉ, Réglé, (Synonym.) on est réglé par ses mœurs & sa conduite, on est rangé dans ses affaires & dans ses occupations.

L’homme réglé menage sa réputation & sa personne, il a de la modération, & il ne fait point d’excès ; l’homme rangé menage son tems & son bien, il a de l’ordre & il ne fait point de dissipation.

A l’égard de la dépense à qui l’on applique souvent ces deux épithetes, elle est réglée par les bornes que l’on y met, & rangée par la maniere dont on la fait. Il