Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 2.djvu/754

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de précéder tous les Palatins, & tient après les évêques le premier rang parmi les sénateurs laïques. On divise les Castellans en grands & en petits ; les premiers sont au nombre de trente-trois, & les derniers, au nombre de quarante-neuf, de la petite Pologne, de Mazovie, & de la Prusse Polonoise. Les grands Castellans ont comme les autres sénateurs du royaume, séance dans les conseils & aux dietes qu’ils ont le droit de convoquer ; ils administrent la justice dans leurs districts, ont l’intendance sur les poids & mesures, fixent le prix des grains & denrées, & sont les juges des Juifs. Mais les petits Castellans n’ont ni séance, ni voix délibérative dans les affaires d’état. (—)

CASTELLANI, & NICOLOTTI, (Hist. mod.) c’est le nom de deux factions toûjours opposées, qui divisent la populace à Venise.

CASTELLANZA, (Géog.) ville d’Italie au duché de Milan, sur l’Olana.

CASTELLAZZO, (Géog.) petite ville d’Italie au duché de Milan, près d’Alexandrie, entre les rivieres de Bormida & d’Orta.

CASTELLE (le) Géog. petite ville de la Turquie en Asie, en Natolie, dans la province de Bolli, sur la côte de la mer Noire.

CASTELLETTO, (Géog.) il y a trois villes de ce nom en Italie au duché de Montferrat, dans le territoire d’Aqui : la premiere, est près de Nice ; la seconde, sur les frontieres du marquisat de Spigno ; la troisieme, sur celles du pays d’Albe.

Castelletto, (Géog.) petite ville d’Italie au duché de Milan, sur le lac Majeur.

CASTELLON D’AMPURIAS, (Géog.) ville d’Espagne dans la Catalogne, sur la côte de la Méditerranée, à deux lieues de Roses.

CASTELLOT, (Géog.) petite ville de Lorraine, dans le comté de Montbéliard.

CASTELLUCCIA, (Géog.) petite ville d’Italie au royaume de Naples, dans la Calabre.

CASTELNAU-de-Barbarens, (Géog.) petite ville de France dans l’Armagnac, au comté d’Astarac, sur le Rat.

Castelnau-de-Brassac, petite ville dans le haut-Languedoc, au diocèse de Castres.

Castelnau-de-Bretenous, petite ville de France dans le Querci, sur la Cere.

Castelnau-d’Estretefon, ou de Trigefon, petite ville de France dans le haut-Languedoc, au diocèse de Toulouse.

Castelnau-de-Magnoac, petite ville de France dans l’Armagnac, sur le Gers.

Castelnau-de-Montartier, petite ville de France en Querci.

Castelnau-de-Montmirail, petite ville de France dans l’Albigeois.

CASTELNAUDARY, (Géog.) ville considérable de France dans le haut-Languedoc, capitale du Lauraguais, à six lieues de Carcassonne. Long. 19. 38. lat. 43. 19. 4.

CASTELTOWN, (Géog.) petite ville de l’Ecosse septentrionale, au comté de Marr, sur la Dée.

CASTEN-VOGTEY ou AVOCATIE, (Jurispr.) c’est le nom qu’on donne en Allemagne à un droit particulier que quelques seigneurs ou souverains de l’Empire peuvent exercer sur les monasteres ou chapitres situés dans leur voisinage, en vertu de celui de protection qu’ils ont sur eux. La plûpart des couvents ont souvent tâché de secoüer ce joug, qui leur étoit en plusieurs occasions plus onéreux qu’utile, & beaucoup y ont réussi. Ce droit est aussi ancien en Allemagne que les monasteres & chapitres, & paroît avoir été établi par les fondateurs eux-mêmes, ou par les empereurs. (—)

Les moines dans quelque pays que ce puisse être,


étant sujets du prince & de l’état ainsi que les autres habitans, il n’est pas douteux que suivant les principes du droit naturel, le prince & l’état n’ayent sur eux un pouvoir, dont la prudence doit régler l’exercice.

CASTER, (Géog.) petite ville d’Allemagne dans l’archevêché de Cologne, sur la riviere d’Erp.

CASTIGLIONE, (Géog.) ville forte d’Italie dans la vallée de Carfagnana, appartenante à la république de Lucques.

Castiglione, (Géog.) ville d’Italie au royaume de Naples, dans la Calabre citérieure, avec titre de principauté.

Castiglione, (Géog.) ville d’Italie au grand duché de Toscane, dans le Siennois, sur le bord de la mer.

Castiglione, (Géog.) ville d’Italie au Piémont, dans la province de Chieti.

Castiglione-del-Stivere, petite ville forte d’Italie dans le Mantoüan, avec un château. Long. 28. 4. lat. 45. 23.

CASTILLE, (la vieille) Géog. province d’Espagne, avec titre de royaume, bornée au sud par la nouvelle Castille, à l’orient par l’Arragon & la Navarre, au nord par la Biscaye & l’Asturie, & au couchant par le royaume de Léon. Burgos en est la capitale.

Castille, (la neuve) Géog. ou royaume de Tolede, province d’Espagne bornée au nord par la Castille vieille, à l’orient par les royaumes d’Arragon & de Valence, au midi par celui de Murcie & par l’Andalousie, & à l’occident par le royaume de Léon.

Castille d’or, (la) Géog. grand pays de l’Amérique méridionale, dans la terre ferme, qui comprend huit gouvernemens. Il appartient aux Espagnols.

CASTILLON, (Géog.) ville de France dans la Guienne, au Périgord, sur la Dordogne. Long. 17. 43. lat. 44. 52.

Castillon, (Géog.) petite ville de France en Gascogne, dans le Couserans.

CASTILLONES, (Géog.) petite ville de France en Guienne, dans l’Agenois.

CASTINE, s. f. (Hist. nat. Métallurgie.) l’on nomme ainsi dans les grosses forges de fer une pierre blanchâtre du genre des calcaires. On en met dans les fourneaux où l’on fait fondre la mine de fer, parce qu’elle a la propriété d’absorber les acides du soufre dont la mine de fer est quelquefois entremêlée, & qui, comme on le sait, est la matiere la plus ennemie du fer. (—)

CASTINHERA, (Géog.) petite ville du royaume de Portugal, sur le Tage.

CASTIONE, (Géog.) petite ville d’Italie au duché de Milan, sur la riviere d’Olone.

CASTLE, (Géog.) petite ville maritime & port d’Irlande, dans la Momonie.

Castle-Rising, (Géog.) petite ville d’Angleterre dans le duché de Norfolck. Long. 17. 51. lat. 52. 45.

CASTOR, s. m. fiber, (Hist. nat.) animal quadrupede amphibie, qui a au plus trois ou quatre piés de longueur, sur douze ou quinze pouces de largeur au milieu de la poitrine, & qui pese ordinairement depuis quarante à soixante livres. Les animaux de cette espece sont pour l’ordinaire fort noirs : dans le nord le plus reculé de l’Amérique il y en a aussi de blancs. La plupart de ceux de Canada sont bruns : cette couleur s’éclaircit à mesure que les pays sont plus tempérés ; car les castors sont de couleur fauve ; & même ils approchent de la couleur de paille, chez les Illinois & chez les Chaoüanons. Celui dont on a fait la description dans les Mém. de l’Académ. roy. des Scien. tom. III. part. I. avoit été pris en Canada, aux environs de la riviere de Saint-Laurent : sa longueur étoit d’environ trois piés & demi,