Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/685

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

Ventre, n. m.

Cours de ventre, diarrhée.

Ventre de bœuf, vasière.

Se faire un ventre, faire un repas à tout manger.

U ? i couteau qui coupe comme un mal de ventre, qui ne coupe pas.

Ventrèche, n. f. — Ventre de poisson.

Venue, n. f.

Juridiction. Ex. Dans le procès de Bigot, l’avocat va demander au juge un changement de venue. (Angl.)

— Etre tout d’une venue, d’apparence simple, sans aucune élégance de forme.

Vêpes, n. f. pl. — Vêpres.

Vêpres, n. f. pl.

Aller aux vêpres, à vêpres. Assister à vêpres, aux vêpres.

Ver à choux, n. ai. — Enfant pâle et malingre.

Véreux, adj. — Véreux.

Verge, n. f.

Doigtier, ou dé sans fond, pour coudre.

Verge d’or, n. f.

Plante très commune à fleurs jaunes, et d’un usage vulgaire dans la dyspepsie. Solidago.

Verger, n. et v. a. — V. Varger.

Vergette, n. f.

La grande vergette, nom donné au jésuite La Brosse. Ver gette est une petite brosse pour epousseter les habits.

Vèrine, n. f. — Mauvais tabac, trop vert.

Verjeusement, adv. — V. Varjeusement.

Verjeux, euse, adj. — V. Varjeux.

Verjuter, v. n. — V. Varjuter.

Vermine, n. f.

— Individu qui se faufile partout. — Souris, rats qui habitent nos maisons.

Vermée, n. f. — V. Vermette.

Vermette, n. f.

Pêcher à la vermette ou à la vermée, pêcher au moyen de