Page:Doin - Le divorce du tailleur, 1873.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

dit, et tout à coup, il va prendre le havre-sac et s’avance en chantant)

Ah ! je devine ce qu’il me reste à faire
Adieu Madame, adieu donc mes amis
Je vais chercher un destin plus prospère
Pensez quéquefois au pauvre militaire

(après une légère pause et en sortant doucement)

Plus de divorce vos chagrins sont finis
Pour être heureux restez unis

(il sort)

Ensemble

Plus de divorce nos chagrins sont finis
Pour être heureux restons unis !


E. D.


FIN.