Page:Donnay - Autour du Chat Noir, 1926.djvu/118

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


complètement gâteux et ces charmants garçons, prévoyant une attaque d’apople prochaine, qu’au besoin ils sauront provoquer, et par conséquent un héritage monstrueux, s’en vont en charmant la chanson à la mode :


Un' p’tit’ coup’ de ciguë
C’est bien peu d’ chose


Les voix se perdent dans le lointain.

Sortent les Athéniens gigolos.


Enfin Phryné se présente. Elle a franchi le seuil de l’Héliaste dans une toilette extrêmement soignée. Elle a des dessous très troublants ; elle sort de chez l’onduleur. Elle essaye sur le vieil homme la séduction de sa voix d’or et elle dit :


Pardonne-moi, si je pénètre
Indiscrètement sous ton toit.
C’est vraiment très gentil chez toi :
Tout y respire le bien-être.

J'ai vu dans la salle à côté
De bien remarquables peintures,
Et des vases et des tentures
D’une merveilleuse beauté.