Page:Doucet - Moïse Joessin, 1918.djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 26 —

VOILÀ LES VOYAGEURS QUI ARRIVENT


I


Voilà les voyageurs qui arrivent (bis)
Bien mal chaussés, bien mal vêtus ;
Beau voyageur, d’où reviens-tu ?


II


Ah ! je reviens de mes voyages (bis)
Hôtesse, verse du vin blanc !
Voyageur, as-tu de l’argent ?


III


De l’argent nous n’en avons guère (bis)
J’engagerai mon vieux capot,
Mon aviron et mon canot.


IV


Quand ils furent tous trois à table ; (bis)
Ils faisaient que rire et chanter,
L’hôtess’ne faisait que pleurer.