Page:Doyle - La nouvelle chronique de Sherlock Holmes, trad Labat, 1929.djvu/234

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
234
LA NOUVELLE CHRONIQUE

utilitaire. L’honneur est une conception du moyen âge. D’ailleurs, l’Angleterre n’est pas prête. Notre impôt de guerre de cinquante millions, qui dénonçait nos projets aussi clairement que si nous les avions exposés en première page du Times, n’a même pas tiré ces gens-là de leur apathie. On entend bien, par-ci, par-là, s’élever une interrogation : c’est affaire à moi d’y trouver une réponse. De temps à autre un peu d’irritation se manifeste : c’est affaire à moi de l’apaiser. Mais je puis vous garantir que, pour ce qui est de l’essentiel, — approvisionnement en munitions, défense contre les sous-marins, fabrication des explosifs à haute puissance, — rien n’est prêt. Comment l’Angleterre interviendrait-elle, alors que nous avons fomenté la guerre civile en Irlande, suscité des furies qui cassent toutes les vitres et fait Dieu sait quoi pour quelle n’ait à s’occuper que d’elle-même ?

— Il faut qu’elle songe à son avenir.

— Ceci est une autre question. J’imagine que pour l’avenir nous avons nos plans tout tracés à l’égard de l’Angleterre et que vos informations nous seront d’un intérêt vital. Aujourd’hui ou demain, nous aurons des comptes à régler avec M. John Bull. S’il préfère que ce soit aujourd’hui, nos mesures sont prises, et vous n’y aurez pas peu contribué ; s’il faut attendre à demain, inutile de vous dire qu’elles seront mieux prises encore. Je croirais volontiers qu’il ne serait que sage pour l’Angleterre de se joindre aux alliés plutôt que de se battre sans eux. Cette semaine est pour elle la semaine du Destin. Mais laissons là les spéculations, vous me parliez de vos papiers.

Le secrétaire s’était assis dans un fauteuil. L’électricité faisait reluire son crâne chauve. Tirant de tranquilles bouffées de son cigare, il observait tous les mouvements de von Bork.