Page:Doyle - La nouvelle chronique de Sherlock Holmes, trad Labat, 1929.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
35
DE SHERLOCK HOLMES

— Que veut dire tout cela ? articula-t-il enfin. Si vous prétendez jouer d’audace avec moi, monsieur Holmes, je vous préviens que vous avez mal choisi votre homme. Assez de phrases inutiles. Expliquez-vous.

— Je m’explique, dit Holmes ; mais c’est dans l’espoir que votre franchise répondra à la mienne. La décision que j’aurai à prendre peut dépendre uniquement de la façon dont vous vous défendrez.

— Dont je me défendrai ?

— Oui, monsieur.

— Dont je me défendrai contre quoi ?

— Contre la présomption d’avoir assassiné Mortimer Tregennis.

Sterndale essuya son front de son mouchoir.

— En vérité, vous allez loin. Ne devriez-vous vos succès qu’à votre prodigieuse effronterie ?

— L’effronté, ici, dit sévèrement Holmes, ce n’est pas moi, mais vous, docteur Léon Sterndale. Il me suffira d’énoncer pour preuve quelques-uns des faits sur lesquels se basent mes conclusions. De votre retour chez vous après avoir, à Plymouth, embarqué une partie de vos bagages pour l’Afrique, je ne dirai rien, sauf qu’il m’apprit que vous étiez un des facteurs dont j’avais à tenir compte dans la reconstitution du drame.

— Si je suis revenu…

— Vous m’avez dit vos raisons, je ne les trouve point fondées ni convaincantes. Passons. Vous vous êtes présenté chez moi et vous m’avez demandé qui je soupçonnais. J’ai refusé de vous répondre. Alors vous êtes allé chez le vicaire, vous avez attendu un certain temps au dehors, puis enfin vous êtes rentré chez vous.

— Comment savez-vous cela ?

— Je vous avais filé.

— Je n’ai vu personne.