Page:Doyle - Le Monde perdu.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LE PREMIER PAS VERS L’INCONNU.

Lorsqu’il gagna la station du tramway de Camberwell, le cœur rayonnant dans la poitrine, Edouard Malone s’était juré d’accomplir un exploit digne de sa dame. (Page 684.)