Page:Driant, Histoire d’une famille de soldats 1, 1901.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



HISTOIRE
d’une Famille de Soldats




PREMIÈRE GÉNÉRATION (1780-1840)



CHAPITRE PREMIER

un conscrit de douze ans


« Samprebleu de samprebleu ! Voilà encore ce maudit gamin qui perd son temps à lire les gazettes, au lieu de travailler à ses chandelles ! »

Maître Sansonneau lança vigoureusement cette apostrophe ; puis soufflant, rouge de colère, marchant aussi vite que le lui permettaient ses courtes jambes et son gros ventre, il traversa