Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


reur de la Chine. Amsterdam 1669. 8°. Ce Livre a paru en Anglois à Londres 1706. 4.°. avec une Description de la Chine par un Auteur Chinois, d’après l’édition qui s’en est faite en Hollandois dans le même format à Amsterdam 1704. sous la direction du fameux Bourgemaître Witlen.

An historical Essay endeavoring a probability that the language of the Empire of China is the primitive language, by John Webb. London 1669. 8°.

Dappers Gezantschappen naar China. Amsterdam 1670. fol. met plaaten.

Histoire de la Conquête de la Chine par les Tartares, traduite de l’Espagnol de M. de Palafox. Paris 1670. 12°.

Marci Pauli, Veneti, de Regionibus Orientalibus libri tres. Berolini 1671. 4°.


La Science des Chinois par Intorcetta.
La Vie de Confucius.
Viaggio del P. Grueber da China in Europa.
Gruberi Tartarica & Sinica.
Ces petits ouvrages & quelques autres ont été recuiellis en un volume in folio & imprimez à Paris 1672.

Relacao do estado politico e spiritual do Imperio da China, por P. Francesco Rogemont. Lisboa 1672. 4°. Imprimé en Latin à Louvain 1673. 8°.

Verwaarloost Formosa. Amsterdam 1675. 4°. met plaaten.

Tratados historicos, politicos, ethicos y reiigiosos de la Monarchia de China, con descripcion breve de aquel Imperio, y exemplos raros de Emperadores y Magistrados en el, por Domingo Fernandez Navarrete. Madrid 1676. fol.

Andr. Cleyeri Medicina Chinensium ex pulsibus & lingua. Augustæ Vindel. 1681. 4°. cum fig.

Lettre écrite de la Chine, où l’on voit l’état présent du Christianisme dans cet Empire &c. Paris 1682.

Andr. Cleyeri Specimen Medicinæ Sinicæ, ad mentem Sinensium. Francofurti. 1682. 4. cum fig.

Curieuse Aanmerkingen der byzonderste Ooft en West-Indische verwonderens-waardige Dingen, nevens die van China, enz. door S. de Vries. Utrecht 1684. 4°. met plaaten.

Dissertation critique, où l’on tâche de faire voir par quelques exemples l’utilité qu’on peut retirer de la langue Chinoise pour l’intelligence de divers mots & passages difficile de l’Ancien Testament, par Phil. Masson.